La sécurité à l’unité : un pas en avant supplémentaire vers l’Industrie 4.0

De la commande à la mise en service, Pilz a mis en place un concept digital continu pour son nouveau relais de sécurité modulaire myPNOZ

  • Avec le relais de sécurité innovant myPNOZ, Pilz a fait un grand pas en avant en matière de digitalisation dans l’industrie
    Avec le relais de sécurité innovant myPNOZ, Pilz a fait un grand pas en avant en matière de digitalisation dans l’industrie

Une étape importante en ce qui concerne la digitalisation dans l’industrie : avec myPNOZ, Pilz peut proposer des solutions sécurisées, qui sont construites individuellement à l’unité selon les exigences spécifiques du client. Les blocs logiques de sécurité sont utilisés pour surveiller en toute sécurité des fonctions telles que l’arrêt d’urgence des machines ou la commande bimanuelle des presses. Le nouveau relais de sécurité myPNOZ de la société Pilz, spécialisée dans les automatismes, qui a mis sur le marché le premier bloc logique de sécurité au monde en 1987, offre des millions de possibilités de conception et de configuration avec différentes classes d’appareils et de modules. Afin de pouvoir proposer une telle sécurité sur mesure, Pilz a créé une infrastructure digitale continue pour son tout dernier produit. L’objectif est de fabriquer un produit d’automatismes individualisé en partenariat avec le client.

 


D’innombrables possibilités, un seul produit

 

Dans un premier temps, l’utilisateur saisit ses besoins sur internet à l’aide du logiciel en ligne myPNOZ Creator correspondant. Dans myPNOZ Creator, l’utilisateur, c’est-à-dire le client, élabore une solution complète adaptée à ses besoins à partir d’une multitude de possibilités. Les utilisateurs reçoivent un produit sur mesure : La logique des fonctions de sécurité est déjà définie par la séquence de raccordement, la connaissance du logiciel n’est pas nécessaire. myPNOZ est fourni prêt à être installé. Ainsi, un processus de configuration et d’assemblage simplifié caractérise le produit. Grâce à un flux de travail continu et automatisé, les spécifications et toutes les autres informations sont transférées sans interruption, de la commande à l’expédition, en passant par la production. Ici aussi, Pilz mise sur la décentralisation : Le produit est assemblé à partir de produits semi-finis, soit de manière traditionnelle sur les sites de production ou, si nécessaire, directement sur les sites de distribution de Pilz, entièrement configuré et finalement testé. Le client reçoit « son » myPNOZ dans les plus brefs délais – prêt à être mis en service. Seul un tournevis est encore nécessaire pour le montage dans l’armoire électrique.

 

Une nouvelle approche pour réduire la complexité

 

« Pour notre myPNOZ, nous n’avons pas seulement développé un nouveau matériel de relais. Une autre nouveauté est la gestion générale d’un produit Pilz, aussi bien pour le client que pour nous. Pour y parvenir, nous ne réinventons pas le monde des automatismes de sécurité, nous le redessinons pour offrir plus de convivialité aux clients », explique Thomas Pilz, directeur associé de Pilz GmbH & Co.KG. « Pour l’utilisateur, myPNOZ offre une toute nouvelle expérience au niveau de la sélection, de la commande et de l’installation de composants industriels. Assistées par un logiciel, la sélection et la commande sont simplifiées et les sources d’erreurs sont évitées.

C’est un point extrêmement important, notamment dans le cas des blocs logiques de sécurité qui sont utilisés pour protéger les hommes et les machines », déclare Thomas Pilz à propos des avantages pour le client. « En fournissant myPNOZ Creator, la mise en réseau de tous les processus de production nécessaires, ainsi que, par exemple, l’utilisation de tables d’assemblage spéciales, nous sommes en mesure de maîtriser la complexité qu’implique un tel produit individualisé », résume Thomas Pilz.

 

Interaction de l’automatisation, de l’informatique et de la bureautique

 

Les principes fondamentaux de la production unique de produits comportant un grand nombre de variantes, comme c’est le cas de myPNOZ, sont la mise en réseau de l’automatisation, de la bureautique et de l’informatique. « Ce qui est intéressant, c’est que le développement de produits n’est pas seul responsable des modèles économiques digitaux ; c’est aussi le service informatique en particulier qui doit être essentiellement impliqué. Chaque fois que les entreprises se réfèrent à l’Industrie 4.0, il est essentiel d’inclure l’infrastructure informatique dès le début », précise Thomas Pilz.

Alain DieulLa mission de PEI est de fournir à ses lecteurs des informations sur les nouveaux produits et services liés au secteur de l'industrie et qui sont disponibles sur le marché français. 

Pour paraître dans PEI Magazine et/ou sur le site pei-france.com, veuillez envoyer vos communiqués de presse à Alain Dieul.

Pour discuter d'une contribution rédactionnelle ou pour tous renseignements, contacter la rédaction de PEI.

More articles Contact