Le groupe Lacroix inaugure Symbiose, première usine d’assemblage électronique du futur

Le groupe Lacroix, équipementier technologique international, inaugure Symbiose, son usine d’assemblage électronique à la pointe de la technologie, implantée à Beaupréau-en-Mauges (Maine-et-Loire).

  • 12 septembre 2022
  • 505 affichages
  • Le groupe Lacroix inaugure Symbiose, première usine d’assemblage électronique du futur
    Le groupe Lacroix inaugure Symbiose, première usine d’assemblage électronique du futur

Le groupe Lacroix, équipementier technologique international, inaugure Symbiose, son usine d’assemblage électronique à la pointe de la technologie, implantée à Beaupréau-en-Mauges (Maine-et-Loire). Cette unité de production 4.0 de 19 000 m2, dans laquelle Lacroix et Bpifrance au travers le fonds SPI (sociétés de projets industriels) ont investi conjointement 25 millions d'euros, est un symbole du renouveau industriel au rayonnement régional, national et international. Complètement digitalisée et automatisée, elle s’appuie sur des experts industriels pour se positionner sur des besoins de production à grands volumes de cartes électroniques ou à forte complexité. Lacroix se positionne sur les marchés industriel, domotique, automobile, aéronautique et défense. L’usine vise un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros d’ici 2027 et conserve les 460 emplois de l’ancien site. Pour parvenir à cet objectif de développement et faire face au contexte de désindustrialisation européen, le groupe s’appuie notamment sur le savoir-faire d’industriels français. Avec Exotec, première licorne industrielle française qui conçoit des solutions robotiques, Symbiose répond aux besoins de préparation de commandes de grands volumes. Les robots “Skypod” de la start-up lilloise permettent de gagner en productivité, de réduire les facteurs de pénibilité et de diminuer les risques d’accidents du travail. La technologie "double deep" permet d'accroître la densité des racks de 20 % par rapport à un système classique. Une association qui illustre le potentiel de productivité émanant d’une collaboration entre French Tech et French Fab.

Journaliste business, technologies de l'information, usine 4.0, véhicules autonomes, santé connectée

More articles Contact