Prélèvement entièrement automatique de produits inconnus dans des matériaux en vrac

Deux caméras 3D du type Ensenso N35 d’IDS fournissent au système les données d'image nécessaires

  • Prélèvement entièrement automatique de produits inconnus dans des matériaux en vrac
    Prélèvement entièrement automatique de produits inconnus dans des matériaux en vrac

Depuis quelques années, la robotique en intralogistique fait l'objet d'un véritable battage médiatique, que ce soit dans les revues spécialisées ou lors des salons professionnels. La plupart de ces robots sont classiques avec un bras articulé à six axes et cherchent leur voie de la production vers la logistique. L'objectif : prélever entièrement automatiquement de petites pièces. Le principal moteur de ce phénomène est la pénurie de main-d'oeuvre, et le principal défi n'est pas tant le composant technique tel que le robot ou la pince, mais la conception d'un processus économique global. Étant donné que les robots ne peuvent manipuler qu'une partie des articles de chaque gamme, il existe des flux de marchandises parallèles et donc des risques potentiels en matière de flux de marchandises, d'inventaires, de synchronisation et de consolidation.

Le robot de prélèvement « autopick » de la société psb intralogistics GmbH de Pirmasens relève ce défi. La solution entièrement automatisée pour le prélèvement d'articles individuels se compose essentiellement d'un robot avec pince, du réseau informatique de l'ensemble de l'installation et d'un système de traitement d'images performant, et est équipé de deux caméras 3D Ensenso d'IDS Imaging Development Systems GmbH.

Le système de vision agit comme l'oeil du robot. Il reconnaît les surfaces saisissables sur les objets à traiter dans le conteneur source et calcule les points de saisie et les trajectoires sans collision pour le robot. Il peut ainsi prélever des produits inconnus directement dans le vrac et les placer dans le conteneur cible dans la zone la moins remplie. Les ventouses permettent de saisir les objets correspondants en douceur. Un « apprentissage » (teach-in) préalable des différents produits n'est pas nécessaire. Qu'il s'agisse de bouteilles de médicaments ou d'emballages de thé, la pince multifonctionnelle peut être conçue individuellement pour une grande variété d'articles avec différentes unités d'emballage. Le système apprend au fil du temps laquelle des différentes prises fonctionne le mieux pour chaque article. La performance de prélèvement réalisable pour une installation sécurisée par le processus dépend fortement des caractéristiques des objets à saisir et se situe entre 300 et 500 pièces par heure.

Deux caméras 3D du type Ensenso N35 d’IDS fournissent au système les données d'image nécessaires. Elles fonctionnent selon le mode « Projected Texture Stereo Vision ». Chaque modèle utilise deux capteurs CMOS et un projecteur, qui projette des structures de soutien sur l’objet à acquérir - même dans des conditions d'éclairage difficiles. Le mode suit donc le principe de la vision spatiale (stéréovision), qui est inspirée de la vision humaine. Le résultat est un nuage de points 3D qui sert de base aux informations spatiales requises sur les objets.

Le commerce en ligne poursuit sa forte croissance. Dans le même temps, le secteur du commerce électronique devient de plus en plus compétitif. Des technologies intralogistiques innovantes sont donc souvent nécessaires pour rester compétitif. Par ailleurs, il n'y a guère d'autre secteur de l'économie qui soit autant confronté au manque de jeunes talents que la logistique. L'avantage économique des robots de prélèvement est donc si élevé qu'ils auront une place permanente dans la préparation des commandes à moyen ou long terme.

Les solutions sous-jacentes dotées d'intelligence artificielle apprendront à maîtriser d'autres défis que la préhension - de manière autonome ou en collaboration avec des humains, de manière fiable et précise. Le traitement d'images, notamment avec des caméras 3D, fournit la vue d'ensemble décisive ainsi que la sécurité nécessaire.

Pour en savoir plus