TiHive obtient un financement européen de 8,6 millions d'euros

La start-up TiHive ouvre la voie d'une nouvelle ère dans le contrôle non-destructif en milieu industriel

  • 7 octobre 2020
  • 242 affichages
  • TiHive obtient un financement européen de 8,6 millions d'euros
    TiHive obtient un financement européen de 8,6 millions d'euros

Grâce à des systèmes compacts d'imagerie utilisant des ondes Térahertz capables de traverser la matière sans les effets néfastes des rayons X, la start-up grenobloise TiHive ouvre la voie d'une nouvelle ère dans le contrôle non-destructif en milieu industriel. S'adressant en priorité aux marchés de l'hygiène et du personal-care, l'entreprise, qui entame sa troisième année d'existence, annonce que la Commission Européenne investit 6,3 millions d'euros dans son projet en equity. TiHive figure également parmi les 7 lauréats français de l'appel à projets E.I.C Accelerator porté par la Commission Européenne dans le cadre du programme européen de recherche et d'innovation Horizon 2020, lui conférant ainsi une enveloppe supplémentaire de 2,3 millions d'euros pour opérer sa phase d'industrialisation.

 

Un contrôle à grande vitesse et sans danger

 

Fondée par Hani Sherry, Carlos Prada et Nicolas Baudouin, TiHive propose une plateforme d'inspection (hardware et software) permettant d'analyser les caractéristiques physiques des matériaux et leur qualité. Basée sur la lumière Térahertz et associée à des algorithmes de deep learning, la technologie TiHive visualise l'intérieur des matériaux (comme les polymères superabsorbants) et les tissus non-tissés (masques, tissus médicaux, lingettes...) afin d'effectuer des contrôles en temps réel, optimiser l'utilisation de matières premières, détecter les contaminants et défauts intérieurs de la matière. Les capteurs de TiHive sont installés directement sur les outils de production et détectent en temps réel les caractéristiques physiques (grammage, humidité...), les défauts et les contaminants à chaque étape de production. Le contrôle peut ainsi être réalisé à grande vitesse et sans danger - car non ionisant - sur l'ensemble des produits, et non pas uniquement sur un échantillon en fin de ligne comme beaucoup de procédés le font.

Alain DieulLa mission de PEI est de fournir à ses lecteurs des informations sur les nouveaux produits et services liés au secteur de l'industrie et qui sont disponibles sur le marché français. 

Pour paraître dans PEI Magazine et/ou sur le site pei-france.com, veuillez envoyer vos communiqués de presse à Alain Dieul.

Pour discuter d'une contribution rédactionnelle ou pour tous renseignements, contacter la rédaction de PEI.

More articles Contact