Une nouvelle technologie polymère pour l'impression 3D de métaux

  Demande d'info / contactez-moi

La technologie EOS LaserProFusion utilise un laser à un million de diodes pour une production jusqu'à 10 fois plus rapide

Industrie 4.0, Logistique & Fournitures Industrielles

Une nouvelle technologie polymère pour l'impression 3D de métaux
Une nouvelle technologie polymère pour l'impression 3D de métaux
Une nouvelle technologie polymère pour l'impression 3D de métaux
Une nouvelle technologie polymère pour l'impression 3D de métaux
Une nouvelle technologie polymère pour l'impression 3D de métaux
Une nouvelle technologie polymère pour l'impression 3D de métaux
Une nouvelle technologie polymère pour l'impression 3D de métaux
Une nouvelle technologie polymère pour l'impression 3D de métaux

EOS continue de faire progresser l'industrialisation de la fabrication additive. Avec LaserProFusion, la société propose une technologie révolutionnaire pour la fabrication additive sur polymères : en utilisant près d'un million de diodes laser pour fondre le matériau et construire la pièce couche par couche, ce procédé de fabrication affiche une telle productivité qu'il peut servir d'alternative au moulage par injection pour de nombreuses applications.

 

Une productivité comparable à celle du moulage par injection

 

La nouvelle technologie EOS LaserProFusion est une innovation conçue pour atteindre un maximum de productivité. Au lieu du processus de frittage laser employé jusqu'à présent, où un unique laser à CO2 se déplace tout le long de la zone de fabrication, cette nouvelle technologie utilise jusqu'à un million de lasers. La puissance totale peut ainsi atteindre 5 kilowatts. Pour chaque couche, seules les diodes laser correspondant -au pixel près- aux données de CAO de la pièce sont activées. Cette nouvelle technologie réduit considérablement les temps d'exposition, peu importe le nombre de pièces et leurs géométries.

Selon Tobias Abeln, directeur technique d'EOS : « Avec la technologie LaserProFusion, l'impression 3D industrielle sur polymères franchit un nouveau seuil de productivité pour la fabrication en série. Elle peut se substituer au moulage par injection dans de nombreuses applications, puisqu'elle permet un moulage sans outils. Grâce à cette technologie, un nouveau marché s'ouvrira bientôt à l'impression 3D industrielle. »

 

Le système EOS M 300-4, base d'une cellule de production

 

EOS propose également une nouvelle cellule de production destinée à l'impression 3D industrielle des métaux. Cette cellule intègre les solutions indispensables à un flux optimal des pièces et des données à chaque étape de la production y compris le design, le processus de fabrication additive et l'assurance qualité.

En amont du processus de fabrication additive, le logiciel Amphyon d'Additive Works simule la production des pièces, en révélant et en optimisant très rapidement les zones potentiellement problématiques d'une pièce. Ce logiciel est complété par EOSPRINT 2, outil de FAO intuitif, ouvert et efficace. L'un et l'autre permettent aux utilisateurs de préparer efficacement les données de leurs pièces pour le processus de fabrication. Autre avantage : les algorithmes d'EOSPRINT 2 peuvent être directement intégrés dans les principaux systèmes de CAO, ce qui crée un workflow ininterrompu et étroitement lié au sein d'un environnement logiciel cohérent.

 

Une productivité très élevée

 

Conçu pour la fabrication additive industrielle numérique de métaux, le tout nouveau système EOS M 300-4 offre une productivité jusqu'à 10 fois supérieure tout en permettant de fabriquer des pièces de qualité industrielle. La plate-forme peut être configurée avec la suite complète de surveillance EOSTATE, pour le suivi en temps réel du processus de fabrication additive. La suite inclut quatre modules de surveillance (System and Laser, PowderBed, MeltPool et Exposure OT), qui permettent aux utilisateurs de collecter des données liées à la production et à la qualité. L'exécution de ces fonctions d'assurance qualité lors du processus de conception est importante, en particulier dans la fabrication à grande échelle, où une excellente qualité reproductible des pièces est impérative.

Pour que la fabrication additive s'intègre parfaitement dans les environnements de production industriels, il est possible de relier la cellule de production aux applications MES/ERP existantes via EOSCONNECT et son interface OPC UA ouverte. Les nouvelles places de marché digitales et les plates-formes IdO sont elles aussi prises en charge, ce qui permet d'utiliser en temps réel les données obtenues sur les machines et la production, piliers de l'usine numérique.

Posté le 5 février 2019 - (611 affichages)
EOS GmbH Electro Optical Systems
Robert-Stirling-Ring 1
82152 Krailling / Munich - Germany
+49-89-893360
+49-89-89336285
Voir le profil de la société
Adresse
Articles similaires
Détecteurs à ultrasons
Southco lance une initiative globale de réactualisation de marque
Détecteurs inductifs IO-Link
Aimants industriels
Moxa soutient l´initiative de l´OPC Foundation
Capteurs Temposonics® série T
Robot collaboratif
Optimiser vos ressources avec des cobots
Electrovannes ISO
Maîtres IO-Link
Transmission de données à haut débit
Matériaux d’excellence
Meilleure protection anticorrosion
Roues dentées imprimées en 3D
Mesure - Composants - Automatismes
Boitiers pour les applications de table modernes
Protection anticorrosion pour l’ensemble du châssis
Boitier élégant
Le choix des professionnels
Gain de temps au montage
Détecteurs inductifs IO-Link
Capteurs Temposonics® série T
Maîtres IO-Link
Robot autonome
Nouveau Embedded-Box-PC de Kontron : KBox B-201-CFL pour des performances maximales dans un design compact
Maîtres IO-Link
Codeur absolu
Terminaux graphiques
Appareils d'acquisition de données
Modules d'E/S Ethernet industriel
Transmission de données à haut débit
Robot autonome
Capteur de rugosité
Caméra de protection
Codeur absolu
Loquet rotatif
Boitiers pour les applications de table modernes
Terminaux graphiques
Modules d'E/S Ethernet industriel
Caméra de vision robotique