Interrupteurs pour des performances exceptionnelles dans les installations scéniques

Les entreprises d’équipements de scène peuvent s’appuyer sur les interrupteurs et réducteurs de la série 51 de Stromag, une marque d’Altra Industrial Motion, pour assurer l’arrêt précis et fiable des machines supérieures.

  • 8 mai 2022
  • 23 affichages
  • Dans les théâtres, les cintres intègrent une machinerie installée au-dessus de la scène – principalement des treuils et des palans entraînés par des moteurs.
    Dans les théâtres, les cintres intègrent une machinerie installée au-dessus de la scène – principalement des treuils et des palans entraînés par des moteurs.
  • Les interrupteurs de fin de course à cames et réducteur de la Série 51 définissent les points d’arrêt supérieur et inférieur des charges en mesurant avec précision le nombre de tours de l’arbre.
    Les interrupteurs de fin de course à cames et réducteur de la Série 51 définissent les points d’arrêt supérieur et inférieur des charges en mesurant avec précision le nombre de tours de l’arbre.

Une représentation théâtrale bien produite est capable d’enchanter le public au point de totalement l’immerger. La plupart des fans de théâtre ne réalisent pas l’ingénierie requise pour déplacer les lumières, les décors et les accessoires qui contribuent à une performance mémorable. Stromag, une marque d’Altra Industrial Motion, propose aux entreprises de technique scénique des interrupteurs de fin de course à came de la série 51. Ils assurent un positionnement précis et à l’endroit requis de leurs équipements.

 

Dans les coulisses

 

Dans les théâtres, les cintres intègrent une machinerie installée au-dessus de la scène – principalement des treuils et des palans entraînés par des moteurs. Ces treuils et palans élèvent et abaissent les lumières, les décors et les accessoires pour soutenir les performances des acteurs sur scène, offrant une atmosphère et une immersion supplémentaires au public. Cependant, vu la multitude d’équipements lourds qui fonctionnent au-dessus des artistes, il est impératif que les charges s’arrêtent exactement là où elles sont requises avec une fiabilité totale.

Une entreprise d’équipement de scène applique les dernières technologies théâtrales pour réaliser des projets d’installation à grande échelle – la machinerie des cintres constituant un domaine particulier d’expertise. L’entrepreneur pourra s’appuyer sur les interrupteurs de fin de course à cames et réducteurs de la série 51 de Stromag, une marque d’Altra Industrial Motion, pour assurer l’arrêt précis et fiable des machines supérieures.

 

Un arrêt fiable

 

« La machinerie des cintres dans les théâtres est similaire à une application de grue, où les charges sont déplacées de haut en bas. Il est essentiel de s’assurer que ces charges s’arrêtent de manière fiable, car des artistes se trouvent sur scène, juste en dessous. Nos interrupteurs de fin de course à cames et réducteur de la série 51 définissent les points d’arrêt supérieur et inférieur de ces charges en mesurant avec précision le nombre de tours de l’arbre et en offrant ainsi des arrêts très fiables », explique Marco Niehnus, responsable produits pour les contrôles, chez Stromag. 

Cette fiabilité est attestée par la certification TUV DGUV V17 détenue par la série 51. Il s’agit de la norme de qualité allemande pour la machinerie utilisée dans les théâtres et les studios de télévision. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une exigence légale à l’échelle mondiale, de nombreux clients suivent cette norme pour s’assurer que les équipements sur les cintres offrent la plus grande fiabilité. En conséquence, la série 51 est très communément choisie pour les applications scéniques au Japon, en Australie, en Russie, en Europe et aux États-Unis.

La série 51 convient à de nombreuses configurations de machinerie des cintres de scène. Cela comprend les entraînements de perches, qui comportent un dispositif de levage avec des fils d’acier enroulés autour d’un seul tambour et attachés à une perche ou à une traverse ; des entraînements à arbre tubulaire, où chaque fil est enroulé autour de son propre tambour et peut déplacer plusieurs perches ; ainsi que des treuils ponctuels, qui comportent un seul fil de levage. L’interrupteur de fin de course peut être installé pour mesurer les tours du moteur ou du tambour du treuil, afin d’assurer la polyvalence.

 

Un fonctionnement précis

 

« La précision et la facilité de réglage sont les principaux avantages de la série 51, ajoute Marco Niehnus. Les points d’arrêt peuvent être réglés à l’aide d’un simple engrenage à vis sans fin qui, lorsqu’il sa vis est tournée, déplace les cames et actionne sa position de commutation. Un rapport de réduction des cames de i=146 signifie qu’il faut 146 tours de la vis sans fin pour faire tourner complètement une came. Cela garantit un ajustement incroyablement précis pour satisfaire aux exigences du client ».

Bien que ce niveau de précision puisse sembler excessif, ce rapport de réduction élevé permet en réalité aux utilisateurs de définir plus facilement un point d’arrêt précis. Les interrupteurs de fin de course avec des rapports de réduction inférieurs offrent une précision réduite pour le réglage des points d’arrêt en raison du nombre réduit de points disponibles par rotation, ce qui fait qu’il est difficile de trouver la position optimale. À l’inverse, la série 51, plus précise, permet d’effectuer facilement des réglages fins. Elle est donc idéale pour arrêter les décors, les accessoires ou l’éclairage à des positions exactes.

 

Éprouvé sur scène

 

« Au fil des années de collaboration avec un entrepreneur en équipements de scène, nous avons construit une solide relation technique. Il nous fournit des informations détaillées sur les applications et le nombre de tours à notre équipe locale, et nous livrons des interrupteurs de fin de course série 51 offrant le rapport de réduction requis. Nous pouvons ainsi offrir une solution précise à ses besoins, en fonction du projet spécifique », conclut Marco Niehnus.

Journaliste business, technologies de l'information, usine 4.0, véhicules autonomes, santé connectée

More articles Contact