La fabrication additive pour optimiser la production

  Demande d'info / contactez-moi

Pour répondre facilement et de manière rentable à leurs besoins d’outillage, Hager Group a investi dans un système de production FDM de Stratasys via CADVision, le revendeur de Stratasys France

PEI Direct, Production & Fabrication

La fabrication additive permet à l’équipe d’imprimer en 3D des outils légers grâce à la réalisation de structures en nids d’abeille.
La fabrication additive permet à l’équipe d’imprimer en 3D des outils légers grâce à la réalisation de structures en nids d’abeille.
Un support rotatif imprimé en 3D avec la Fortus 380mc, pour une antenne de test de fréquence Bluetooth.
Un support rotatif imprimé en 3D avec la Fortus 380mc, pour une antenne de test de fréquence Bluetooth.

HagerGroup est un des principaux fournisseurs leaders en matière de solutions et de services pour les installations électriques. Ses solutions sont produites dans 23 sites dans le monde, et notamment sur le site de Saverne en France. Dans le but de rester innovant tout en réduisant les délais et coûts de production, l’équipe R&D de Saverne cherchait à intégrer des solutions de fabrication additive à niveau industriel à ses procédés de conception et de production. Après avoir investi dans la technologie 3D PolyJet de Stratasys, l’entreprise a acquis un système de production Fortus 380mc de Stratasys, et utilise désormais la technologie FDM pour la création d’outillage de pointe. Cela inclut la production de pièces d’outillage, remplaçant le métal utilisé précédemment. « Nous avions besoin de créer des pièces complexes, fonctionnelles et légères de manière rapide et rentable à la fois – c’est là où la fabrication additive s’intègre parfaitement à notre pratique. C’est la raison pour laquelle nous l’avons intégrée à toutes nos opérations sur le site de Saverne. Imprimer les pièces en 3D nous a permis de réduire considérablement nos coûts de production par rapport à l’usinage en aluminium, mais aussi de réduire de 50% leur poids. Nous avons déjà vu un retour sur investissement en 18 mois seulement. » explique Alexandre Callegher, Développeur Mécanique, Département R&D, Hager Group.

La production d’outillage plus rapide, plus légère et plus efficace


Traditionnellement, les outils étaient produits en aluminium, ce qui était coûteux et long à réaliser. Cela laissait l’équipe avec peu de flexibilité et de marge d’erreurs dans le cas où des changements de design étaient nécessaires. En apportant sur le site un système aussi performant et orienté vers la production, l’équipe peut réagir rapidement aux demandes d’itérations des pièces, tout en épargnant du temps et des coûts vitaux. En effet, les designers ont gagné trois jours de délais car la fabrication additive permet d’ôter des étapes de design et les contraintes mécaniques issues des méthodes soustractives avec les métaux. « Dorénavant, nous produisons régulièrement des pièces d’outillage imprimées en 3D, personnalisées et en faible volume, sur place dans les 24 heures de la requête initiale des ingénieurs. » déclare Alexandre Callegher. « Avec la sous-traitance de la fabrication d’outillage que nous utilisions auparavant, le procédé nous prenait deux semaines. Aujourd’hui, nous utilisons des matériaux haute performance et nous pouvons fabriquer des outils sur mesure pour des tâches spécifiques avec une qualité répétable et fiable. » La réduction de poids par outil est un avantage supplémentaire de la technologie FDM. La production de bras de préhension sur le site en est un exemple. Auparavant, un bras de préhension était fabriqué en plusieurs pièces. Le design était complexe et il était difficile d’assembler toutes les pièces. Dans le but de réduire le poids de l’outil, l’équipe devait creuser et extraire manuellement le matériau superflu de la pièce pour le rendre plus léger et ainsi aider les ingénieurs et opérateurs sur le site de production. La fabrication additive FDM a accru la capacité de l’équipe à imprimer des outils légers en produisant des structures en nid d’abeille en une fraction de temps et de coût par rapport aux procédés d’usinage classiques.

 

Choisir parmi une large gamme de matériaux


« Chaque outil que nous fabriquons a une caractéristique différente et souvent des exigences particulières. Nous utilisons principalement le matériau ABS-M30 et le matériau Nylon 12 qui est robuste pour tester les performances d’une pièce mécanique sous haute pression. Cela dit, contrairement à beaucoup d’imprimantes 3D sur le marché, la Fortus 380mc nous offre la possibilité de choisir parmi une large gamme de matériaux selon les applications requises. » ajoute Alexandre Callegher. « Le large plateau de la machine nous permet également de lancer plusieurs projets en même temps. » Récemment, l’équipe était chargée de remplacer le support rotatif d’une antenne, essentielle pour tester la fréquence Bluetooth. Le support d’antenne original ne convenait pas dû à son manque de résistance et de stabilité. L’équipe l’a donc remplacé rapidement en se tournant vers la fabrication additive. « Avant même de penser à l’usinage en aluminium, nous avons utilisé la Fortus 380mc pour imprimer en 3D la pièce finale en ABS-M30,” explique Alexandre Callegherher. « Cela nous a permis de créer un outil de travail précis plutôt qu’une pièce complexe qui nous aurait pris trop de temps à produire avec les méthodes traditionnelles. Au lieu de deux semaines de production, cela a pris une nuit pour imprimer la pièce finale en entier. Cela a été vital pour optimiser et apporter plus de flexibilité au processus de conception de la pièce. »

 

Au-delà de la production d’outillage


En vue des avantages à utiliser la technologie de Stratasys, Hager Group envisage à présent d’aller au-delà de la production d’outillage. « La technologie FDM a transformé notre façon de travailler, à tel point que nous sommes sur le point de lancer sur le commerce une petite série de produits avec des composants en 3D. Sur les deux années à venir, nous prévoyons d’imprimer en 3D 120 capuchons de petite taille avec un composant électronique fixé dedans avec une résine. Avant notre investissement, nous n’avions pas idée de ces avantages commerciaux. La fabrication additive de Stratasys nous a ouvert les yeux sur la façon dont nous pouvons entièrement déployer nos activités ici à Saverne, » conclut Alexandre Callegher.

Posté le 9 septembre 2019 - (147 affichages)
Stratasys
Airport Boulevard B120
77836 Rheinmünster - Germany
+49-722977720
Voir le profil de la société
Adresse
Articles similaires
Mini robot 6 axes
Automatisez l’identification des circuits imprimés sur les lignes CMS
Heidenhain : le Club des experts CN arrive en France
Minuteur d’inspection
Jocelyn Peynet nommé Directeur France d’Universal Robots
Valve de Jetting PICO Pulse
Clés dynamométriques
Des caméras d’imagerie thermique pour la surveiller les machines
L’impression 3D pour optimiser la production de bières
Boa Concept s'attaque aux robots
Robotique collaborative
Plug & Play
Accouplements à doigts élastiques
Pédales radio
Couple-mètre
Solution anticorrosion
Bidon KL 120
Revêtement lubrifiant
Optique de précision
Colle réparatrice
Mini robot 6 axes
Valve de Jetting PICO Pulse
Doseurs de fluides
Système de signalisation
Robot autonome
Imprimez un large éventail de panneaux et d’étiquettes BradyPrinter i3300 : extrêmement polyvalente
Afficheur de position
La gamme e-Series
Cobots e-Series
Colonnes lumineuses
Mini robot 6 axes
Valve de Jetting PICO Pulse
Clés dynamométriques
Doseurs Performus X
Scanner laser 3D de haute productivité
Chaîne porte-câbles légère
Valve de Pulvérisation 781Mini Nordson EFD
Système de signalisation
Robot autonome
Dispositif de levage