La robotique « Goods to Person » sous le signe de l’industrie 5.0

La solution de Scallog combine la vitesse d’exécution, la fiabilité de la robotique aux « savoir faire » et compétences des opérateurs, pour accélérer et fiabiliser la production.

  • par Scallog
  • 2 avril 2024
  • 76 affichages
  • La robotique « Goods to Person » sous le signe de l’industrie 5.0
    La robotique « Goods to Person » sous le signe de l’industrie 5.0

Les industriels français accélèrent dans l’automatisation de leurs lignes de production pour gagner en productivité, efficacité et conditions de travail. Preuve en est, le marché français devrait croître de 7000 installations robotiques industrielles par an dans les prochaines années selon la Fédération internationale de la robotique. Afin d’aller plus loin dans l’optimisation des flux de leurs usines, enjeu clé de compétitivité, les industriels doivent aujourd’hui automatiser leur intralogistique, longtemps considérée comme « le parent pauvre », pour améliorer la cadence et la qualité de préparation des kits de pièces destinés aux ordres de fabrication, tout en réduisant la pénibilité des opérations.

A l’occasion de l’édition 2024 du salon SITL qui s’est tenu début avril à Paris, Scallog a présenté sa solution « Goods to Person » sous le signe de l’Industrie 5.0, qui combine la vitesse d’exécution, la fiabilité de la robotique aux « savoir faire » et compétences des opérateurs, pour accélérer et fiabiliser la production. A la clé, le stockage des pièces détachées et/ou composants est densifié, la productivité du picking est multipliée par trois, le contrôle qualité « sans faille » et les conditions de travail améliorées pour toujours plus de fluidité et d’agilité dans les lignes de production !

 

Compétitivité, productivité et attractivité

 

Pensée pour mettre l’humain au centre des processus, la solution « Goods to Person » de Scallog – des étagères transportées par des robots vers des opérateurs – garantit de nombreux bénéfices selon le triptyque espace, productivité et fiabilité. Outre sa capacité à s’adapter à tous types de bâtiments industriels, y compris les plus anciens, la solution Scallog, qui conjugue intelligence logicielle et robotique, peut aisément s’installer sur une mezzanine au-dessus d’une zone de production pour libérer des mètres carrés de fabrication. Elle permet de densifier le stockage de pièces détachées et de composants, tout en assurant une gestion plus fine des références sans dérive de rupture ou de surstockage. L’intelligence logicielle de la solution Scallog permet une gestion du stock des pièces détachées selon les règles Fifo « First in, first out » ou des composants selon les règles Fefo « First expired, first out », dans un souci constant de rapidité d’inventaire et de bonne gestion des dates de fabrication.  De plus, la zone automatisée Scallog peut également se transformer en zone tampon – stockage temporaire des ordres de fabrication (OF) – entre la fabrication et le packaging, et des kits vers la fabrication, pour garantir la performance optimale des lignes de production.

 

Un faisceau lumineux indique l’emplacement de la pièce

 

Afin d’accélérer les cadences de picking sans aucun compromis sur la qualité, la solution Scallog guide les opérateurs, à toutes les étapes de la préparation des kits, à l’aide des outils les plus pertinents comme le « Spot to light », l’affichage visuel, la balance connectée…, en multipliant les interactions. Un faisceau lumineux indique l’emplacement de la pièce ou du composant à prélever sur l’étagère mobile, l’écran de la station de picking montre la pièce, la quantité et le conditionnement à sélectionner, la balance assure un contrôle poids… pour éviter toutes erreurs et pertes de temps. D’une grande granularité dans la gestion des composants, la solution Scallog peut également assister l’opérateur dans la disposition des pièces selon un ordre défini dans le cadre de la création d’un kit. Elle permet ainsi de multiplier par trois la productivité et de tendre vers le « zéro erreur ».

Outre sa capacité à créer les conditions d’une productivité accrue, la solution « Goods to Person » de Scallog améliore considérablement les conditions et la qualité de vie au travail des opérateurs. Ils ne se déplacent plus, ils s’affranchissent des mauvaises postures ; ils occupent des postes plus stimulants et assurent des tâches à plus grande valeur ajoutée qui valorisent leurs compétences. A ce titre, Scallog prête une attention particulière à l’ergonomie et la configuration idéale du poste de travail selon les processus métier, en le modélisant en réalité virtuelle et en impliquant les collaborateurs concernés dès le début du projet. Dans un contexte de pénurie de main d’œuvre, la robotique peut contribuer à rendre attractif le métier d’opérateur, en vue de recruter et fidéliser de nouveaux collaborateurs.

Journaliste business, technologies de l'information, usine 4.0, véhicules autonomes, santé connectée

Plus d'articles Contact