Variateur compact pour réduire l’encombrement et les coûts d’installation

La conception modulaire du variateur MD800 permet d'alimenter jusqu'à 8 axes à partir d'un seul rack avec un seul redresseur, en partageant l'énergie via le bus DC commun

  • par Inovance
  • 26 janvier 2022
  • 221 affichages
  • Variateur compact pour réduire l’encombrement et les coûts d’installation
    Variateur compact pour réduire l’encombrement et les coûts d’installation

Le groupe d'automatisation industrielle Inovance Technology Europe a annoncé la sortie du variateur MD800, un multidrive à courant alternatif conçu pour répondre aux besoins des équipementiers européens en matière de performances multi-axes toujours plus flexibles et évolutives dans un encombrement toujours plus compact.

La conception modulaire du MD800 permet d'alimenter jusqu'à 8 axes à partir d'un seul rack avec un seul redresseur, en partageant l'énergie via le bus DC commun. Le produit offre des fonctionnalités complètes, notamment un dispositif STO (Safe Torque Off) sur chaque variateur, la possibilité de commander des moteurs à courant alternatif et des moteurs à induction à partir d'un seul logiciel, une alimentation de secours de commande de +24 VCC et une gamme complète de cartes d'extension de bus de terrain et d'E/S. Par ailleurs, le dual rating de chaque module variateur permet une surcharge de 150% en service intensif pour les applications de couple exigeantes ou une surcharge de 110% en service normal pour les applications de ventilateurs et de pompes.

 

Coût d'acquisition réduit

 

En outre, le MD800 est très rentable et offre un coût total d’acquisition considérablement réduit. Les coûts d'installation, en particulier, sont réduits grâce à des connecteurs à ressort enfichables, faciles à utiliser et à un temps d’intégration plus court en raison de la réduction du câblage et du nombre de composants externes. Le produit est également conçu pour fonctionner dans les environnements industriels les plus difficiles avec un revêtement conforme 3C3 et 3S2, une plage de températures de fonctionnement de -20 à +60°C, une altitude de fonctionnement allant jusqu'à 4000 mètres et un canal de refroidissement séparé pour le dissipateur thermique. 

Journaliste business, technologies de l'information, usine 4.0, véhicules autonomes, santé connectée

Plus d'articles Contact