Chaînes porte-câbles pour chariots de manutention et de levage

Tsubaki Kabelschlepp propose des chaînes porte-câbles en plastique extrêmement stables et résistant aux impuretés, ainsi une chaîne porte-câbles en acier également développée pour des appareils de levage

  • Chaînes porte-câbles pour chariots de manutention et de levage
    Chaînes porte-câbles pour chariots de manutention et de levage

Pour l’emploi dans des élévateurs en ciseaux et des plateformes élévatrices, Tsubaki Kabelschlepp propose avec la série TKK des chaînes porte-câbles en plastique extrêmement stables et résistant aux impuretés qui conviennent parfaitement pour une utilisation dans de petits espaces d’installation. Par ailleurs, avec la TSKR95, le fabricant offre dans son catalogue une chaîne porte-câbles en acier qui a également été développée pour des appareils de levage – ainsi que sur demande des modèles spéciaux pour des flexibles hydrauliques résistant à la flexion et des lignes électriques dans des pieds d’appui télescopiques des véhicules utilitaires.

 

Robustes, légères et compactes

 

Les chaînes porte-câbles TKK de Tsubaki Kabelschlepp sont non seulement extrêmement robustes, légères et compactes, mais elles convainquent également par leurs grandes longueurs autoportantes. De grandes longueurs d’extension sont possibles grâce au rangement compact dans la flèche. Qui plus est, la rigidité en torsion élevée et la stabilité latérale assurent un fonctionnement rectiligne. Par ailleurs, la construction optimisée des séparateurs garantit une protection efficace des câbles grâce à une distribution intérieure propre. Les porte-câbles ont des pièces de raccord très courtes et ils offrent une protection particulièrement efficace contre l’encrassement en service grâce à la construction résistant aux impuretés. Leurs surfaces lisses garantissent un déroulement optimal.

La TKK39 existe dans différentes hauteurs d’installation allant de 142 mm à 240 mm, différentes largeurs intérieures allant de 39 à 99 mm et différents rayons de courbure allant de 46 à 95 mm. Le pas de la chaîne et la hauteur intérieure sont de respectivement 39 mm. Elle peut être utilisée aussi bien de manière autoportante que replongeante et supporte des vitesses allant jusqu’à 3 m/s, des accélérations de 9 m/s2 et des courses allant jusqu’à 120 m avec une charge additionnelle maximale de 10 kg/m. La chaîne porte-câbles est proposée en deux types d’entretoise : la TKK39.020 avec un cadre fermé stable qui convient par exemple pour la protection des flexibles hydrauliques et la TKK39.040 est idéale pour accéder facilement aux câbles en cas d’inspection et de maintenance grâce à son étrier rabattable dans n’importe quelle position à l’intérieur. Des séparateurs mobiles ou fixables dans le cran de 2 mm permettent une séparation optimale des câbles, que ce soit à la verticale ou à l’horizontale, grâce à un séparateur horizontal flexible.

 

Solution efficace pour des plateformes élévatrices hydrauliques

 

La chaîne porte-câbles TKSR95 propose également une solution pour plateformes élévatrices à la fois robuste et économique. Grâce à un faible poids, les forces d’entraînement se réduisent dans l’ensemble de l’application. Leur grande longueur autoportante permet par ailleurs de grandes longueurs d’extension de la flèche. Avec son faible rayon de flexion de 85 mm, la TKSR95 peut également être installée de manière compacte dans de petits espaces d’installation.

La TKRS95 a été testée dans des conditions d’exploitation difficiles et a atteint plus de 90000 cycles sans panne ce qui est un gage de qualité élevée et de longue durée de vie. Les maintenances, les réparations ou les modernisations peuvent avoir lieu simplement sur site pour réduire les temps d’immobilisation et les frais d’exploitation. L’utilisation de la chaîne porte-câbles est par ailleurs extrêmement écologique car elle est recyclable à quasiment 100 %. Pour répondre aux exigences individuelles, Tsubaki Kabelschlepp propose aussi des configurations spécifiques à l’application des clients.

Journaliste business, technologies de l'information, usine 4.0, véhicules autonomes, santé connectée

More articles Contact