Gilet tactique connecté : l’IoT et l’IA en renfort de la sécurité des gendarmes

Cette innovation est le premier résultat d’un partenariat entre la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) française et Wearin’, la start-up du groupe technologique suisse Conextivity.

  • par Wearin'
  • 17 mars 2024
  • 309 affichages
  • Le prototype de gilet tactique connecté codéveloppé par Wearin’ et la DGGN offre une ergonomie et une intégration physique et numérique optimales des dispositifs d’alerte et de communication portés par le gendarme.
    Le prototype de gilet tactique connecté codéveloppé par Wearin’ et la DGGN offre une ergonomie et une intégration physique et numérique optimales des dispositifs d’alerte et de communication portés par le gendarme.
  • Gilet tactique connecté : l’IoT et l’IA en renfort de la sécurité des gendarmes
    Gilet tactique connecté : l’IoT et l’IA en renfort de la sécurité des gendarmes

Le projet innovant de gilet tactique connecté utilise l’intelligence artificielle (IA) pour son système de détection de situations anormales et peut transmettre cette alerte à un centre de commandement via l’Internet des objets (IoT). Cette innovation appliquée aux besoins opérationnels des divers métiers des forces de l’ordre est le premier résultat d’un partenariat entre la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) française et Wearin’, la start-up du groupe technologique suisse Conextivity.

 

Dispositif d’alerte de pointe amélioré par l’IA

 

La solution IoT tactique qui vient se fixer sur le gilet pare-balles de dotation assure la redondance de sécurité et de connectivité à travers un dispositif d’alerte de pointe amélioré par l’IA et indépendant des systèmes radios actuels. Appelé le Wearin’ Brain, ce dispositif durci se déclenche soit manuellement par un bouton SOS, soit de façon automatique lorsqu’il détecte une situation anormale telle que perte de verticalité, percement de la housse du gilet pare-balles après un coup de couteau, ou un impact de balle. En cas d’alerte, le dispositif transmet également la géolocalisation des personnels.

Le kit de connectivité est doté d’une gestion intelligente de l'alimentation via une batterie centrale haute performance garantissant une autonomie de 8 heures, ce qui accroît considérablement l'autonomie des équipements électroniques des gendarmes. Le câblage optimisé du kit permet en outre de recharger ces équipements par un seul cordon que l’agent peut facilement connecter en fin de mission, ou sur son véhicule en cas de besoin lors d’une mission étendue.

 

Fibres lumineuses sur le devant et le dos du gilet

 

Le Wearin’ Brain, la batterie et son système de décrochage rapide sont intégrés de façon ergonomique dans la veste par des attaches Molle et/ou des étuis multifonctionnels robustes sans zones d’accroche. Le kit comporte également des fibres lumineuses intégrées sur le devant et le dos du gilet pour offrir aux personnels en intervention nocturne l’option d’améliorer leur visibilité.

« Le gilet que nous codéveloppons avec Wearin’ embarque les dernières technologies en matière de connectivité, de détection, de communication et de visibilité », explique le lieutenant-colonel Fabrice Blanc, directeur du programme « gilet connecté » au sein de la DGGN.

La solution IoT appelée Wearin’ X DGGN Smart Tactical Vest est conçue selon une architecture ouverte et modulaire qui garde en point de mire l’interopérabilité des systèmes actuels et futurs. Au fil du partenariat, elle pourra évoluer et s’adapter pour répondre aux besoins opérationnels des forces de l’ordre, lesquels varient selon les divers types d’intervention des gendarmes, des policiers nationaux ou municipaux, ou des agents des douanes.

 

Polyvalence, modularité et interopérabilité

 

« C’est le terrain qui commande dans ce type d’innovation appliquée, » confirme Jonathan Brossard, directeur de Wearin’ et P-dg du groupe Conextivity. « La polyvalence, la modularité et l’interopérabilité sont au centre de notre approche R&D. Les fonctionnalités et performances du gilet intelligent vont être testées tout au long de 2024 auprès de différentes unités de la gendarmerie dans le but de couvrir les divers besoins en termes de sécurité, de résilience et d’efficacité sur le terrain. Notre collaboration avec la DGGN consiste à réunir nos expériences, nos compétences et nos technologies pour livrer un système de pointe ouvert et qui va évoluer selon les exigences actuelles et futures des multiples métiers et missions des agents. »

La plateforme IoT développée par Wearin’ peut être livrée avec un tableau de bord intégré dans le système du centre de commandement pour renseigner en temps réel sur la situation du terrain via les données des capteurs, dispositifs d’alerte et systèmes de communication portés par les personnels en intervention. Sur la base de cette intelligence précise des opérations en cours, transmise en flux bidirectionnels, le commandement peut accélérer sa prise de décision tactique et améliorer la coordination des unités d’intervention ainsi que leur temps de réponse.

Signé en novembre 2023, le partenariat d’innovation entre Wearin’ et la DGGN est soutenu par l’Agence de l’innovation de défense du ministère des Armées et le Service de la transformation de la gendarmerie nationale.

Journaliste business, technologies de l'information, usine 4.0, véhicules autonomes, santé connectée

Plus d'articles Contact