L'efficacité énergétique sera le moteur de l'évolution des datacenters

John Schmidt, vice-président sénior de CommScope, en charge de la construction et la connectivité des datacenters, présente les évolutions à venir. L’efficacité énergétique sera une mesure de rentabilité et de survie pour le secteur.

  • par CommScope
  • 19 juillet 2023
  • 45 affichages
  • John Schmidt, vice-président sénior de CommScope, en charge de la construction et la connectivité des datacenters.
    John Schmidt, vice-président sénior de CommScope, en charge de la construction et la connectivité des datacenters.
  • L'efficacité énergétique sera le moteur de l'évolution des datacenters
    L'efficacité énergétique sera le moteur de l'évolution des datacenters

Ces dernières années, tous les secteurs d'activité ont connu des conditions commerciales sans précédent, mais les services dans le cloud qui sont gérés par le réseau mondial des datacenters sont parmi les plus touchés. Le modèle économique a changé pour accepter de nouvelles réalités et remplir de nouvelles obligations - et extrapoler cette histoire récente dans un avenir proche est un exercice pour le moins incertain.

Néanmoins, il est nécessaire d’obtenir une perspective aussi claire que possible, car une plus grande partie du monde dépend des services cloud, et par extension, des opérations des datacenters, que jamais auparavant. S'il y a une chose certaine à l’avenir, c'est que la dépendance à l’égard des datacenters va s'accroître.

 

Une combinaison sans précédent

 

Le challenge est qu'au cours des dernières années, la ligne de base n'a cessé de bouger. Tout d'abord, le monde a été ébranlé par les confinements dus à la Covid-19 et la réalité immédiate de centaines de millions de personnes travaillant et étudiant à domicile. Ce changement a exercé une pression énorme sur les datacenters pour qu'ils gèrent la vidéo à large bande passante et d'autres applications dans le cloud sur une zone beaucoup plus largement distribuée.

Puis sont venues les perturbations de la chaîne d'approvisionnement et les pénuries de main-d'œuvre à l'échelle mondiale, qui ont empêché les datacenters de développer des capacités supplémentaires, faute de trouver les composants essentiels ou les personnes qualifiées pour les installer et les faire fonctionner.

Plus récemment, l'inflation mondiale et la flambée des prix de l'énergie, exacerbées par le conflit en Ukraine, ont contraint les entreprises et les nations à réorganiser davantage leurs chaînes d'approvisionnement et à procéder à des ajustements pour continuer à faire face à des coûts énergétiques toujours élevés.

A noter qu'il ne s'agit là que d'événements mondiaux qui ne sont même pas exclusifs à l'activité des datacenters. En outre, le rôle social et commercial croissant du traitement et du stockage en arrière-plan des datacenters a présenté tout autant de défis.

 

Faire plus, dans plus de secteurs, avec moins de marge d'erreur

 

Nombreuses sont les nouvelles applications qui dépendent d’un datacenter fiable et performant pour fonctionner. Par exemple, les applications mobiles pour commander des repas, les robots à grande vitesse dans un entrepôt qui préparent les commandes en ligne quelques minutes après qu’elles aient été passées ou encore les systèmes d’aide à la conduite des véhicules. La vitesse et le volume des données générées, traitées et transportées par ces applications et d'innombrables autres augmentent de manière exponentielle. Le monde ne peut pas se permettre des temps d'arrêt, qu'il s'agisse de retarder une commande de repas ou de compromettre l'efficacité d'un système d'aide à la conduite connecté à la 5G.

La 5G à faible latence débloque la bande passante - et, tout aussi important, la faible latence - dont beaucoup de ces nouvelles et étonnantes applications ont besoin pour fonctionner. Tout cela est acheminé vers les datacenters, qui sont de plus en plus souvent déplacés vers la périphérie du réseau afin de réduire les quelques précieuses millisecondes du rapport sur le temps de réponse (RTR).

 

Réduire la consommation d'énergie par unité de puissance de calcul

 

Pour tous les environnements de datacenters, l'efficacité n'est pas tant une mesure de rentabilité qu'une mesure de survie. Qu'il s'agisse d'un datacenter multi-locataires de petite ou moyenne taille ou d'un vaste déploiement en cloud ou hyperscale, les pressions intenses et simultanées de la demande et des dépenses - en particulier les dépenses énergétiques - détermineront son avenir.

En fin de compte, les datacenters doivent accroître l'efficacité de leur prestation de services, en utilisant la fibre optique et les infrastructures de périphérie, ainsi que l'apprentissage automatique (ML) et l'intelligence artificielle (AI). Dans le même temps, ils doivent accroître l'efficacité de leurs opérations, ce qui signifie réduire la consommation d'énergie par unité de puissance de calcul.

Le coût est certainement le facteur le plus évident pour évaluer l'efficacité énergétique, mais ce n'est pas le seul. Il suffit de penser que les clients et les investisseurs sont de plus en plus attentifs à la manière dont leurs partenaires commerciaux se procurent et utilisent leur électricité. Certaines régions métropolitaines font savoir aux datacenters qu’outre les préoccupations liées à l'apparence, au bruit et à leur consommation d'eau, leur activité énergivore n'est pas souhaitée. Et dans certains cas, la région manque de capacité de réseau électrique pour les accueillir dû notamment à la crise énergétique.

 

Des mises à niveau essentielles

 

À l'horizon 2023, alors que s’écrivent les gros titres sur les pannes d'électricité et le manque de chauffage, les opinions tant réglementaires que sociales ne feront que s'éloigner davantage des promoteurs de datacenters. C'est pourquoi il est si urgent que l'efficacité énergétique soit une priorité absolue et que les datacenters procèdent à ces mises à niveau essentielles, telles que :

- convertir le stockage sur le support le plus efficace, en fonction du temps d'accès.

- utiliser des analyses détaillées pour identifier les possibilités de consolidation du stockage, de l'informatique et de l'alimentation.

- déployer des systèmes UPS (« Uninterruptable Power Supply », alimentations ininterruptibles) ultra-efficaces

- réévaluer les limites thermiques du centre lui-même

- envisager la colocation pour partager les frais généraux d'électricité et de communication.

- tenir compte de la pression exercée sur le réseau électrique existant et passer à une alimentation plus durable, localisée dans le datacenter.

Sur un plan plus stratégique, le déplacement des datacenters vers la périphérie du réseau, reliés par une fibre à haut débit, peut améliorer l'efficacité énergétique ainsi que la latence. Il faut également envisager des emplacements où il est possible d'accéder à des sources d'énergie renouvelables telles que l'énergie éolienne, solaire, hydraulique et nucléaire.

Pour les plus grands datacenters en cloud et hyperscale, il est possible de tirer parti de la production d'énergie localisée sous diverses formes, à la fois pour alimenter le centre et, en cas de production d'énergie excédentaire, pour la renvoyer au réseau.

 

Pour une efficacité en aval

 

Si beaucoup n'ont jamais conscience de l'impact social et commercial plus large d’un datacenter sur le monde, il est bon de rappeler à quel point un stockage et un traitement des données rapides et robustes peuvent améliorer les aspects les plus vitaux de nos journées, voire de nos vies.

Par exemple, chaque jour, les services basés sur le cloud que les datacenters permettent d'utiliser, aident :

- les employés à se connecter les uns aux autres et à travailler efficacement depuis leur domicile, leur bureau ou en déplacement.

- les agriculteurs à planifier, planter et récolter des cultures plus saines tout en réduisant le gaspillage d'eau et les applications chimiques

- les usines à construire, stocker, gérer et expédier des produits avec une main d'œuvre robotisée qui évite d'innombrables accidents du travail et blessures.

- les gens peuvent créer du contenu expressif créé par l'utilisateur qui relie les individus d'une école ou de la planète entière dans les jeux, les médias sociaux et le métavers.

- les fournisseurs de services, qui diffusent toutes sortes de contenus de divertissement et d'information dans les foyers, sur les ordinateurs portables et les appareils mobiles, dans un maillage de connectivité sans faille.

Tous ces exemples, et d'innombrables autres, montrent à quel point l'efficacité de la vie quotidienne dépend des datacenters - et cela démontre l'importance de l'efficacité énergétique pour ces centres en 2023 et au-delà.

Journaliste business, technologies de l'information, usine 4.0, véhicules autonomes, santé connectée

Plus d'articles Contact