Rencontre avec Robert Dattola, directeur général de Faulhaber France

Robert Dattola, directeur général de la filiale française du groupe familial allemand Faulhaber, nous présente les produits et les marchés de la branche Drive Systems, spécialisée dans les systèmes d’entraînement miniatures.

  • Rencontre avec Robert Dattola, directeur général de Faulhaber France
    Rencontre avec Robert Dattola, directeur général de Faulhaber France

Comme beaucoup de PME allemandes figurant parmi les leaders mondiaux, Faulhaber a été créée il y a plus d’un demi-siècle. Pouvez-vous nous présenter son histoire et son expertise ?

Robert Dattola : Faulhaber est une PME allemande, basée près de Stuttgart, qui a été créée en 1947, qui reste non cotée et qui en est à la 3è génération de dirigeants. La société comporte deux branches, d’une part, les systèmes d’entraînement miniatures sous la dénomination Faulhaber Drive Systems (FDS), que nous commercialisons en France, et d’autre part, des pièces de micromécanique sous la dénomination Microprecision Systems (MPS), qui s’adresse en particulier aux marchés de l’horlogerie, du médical, de l’optique, etc.... FDS s’est spécialisée dans les systèmes d’entrainement miniaturisés : moteurs à courant continu avec et sans balais, moteurs pas à pas, réducteurs, codeurs, avec des contrôleurs de mouvements et les logiciels associés. Nous nous positionnons sur le haut de gamme avec des produits performants alliant qualité, fiabilité, faible consommation, compacité et longue durée de vie.

 

Sur quels marchés Faulhaber est-elle présente ?

Robert Dattola : Faulhaber n’est pas présente sur les marchés de masse comme l’automobile ou le grand public. Nous travaillons plus particulièrement avec les secteurs de l’industrie médicale, de la robotique, du militaire et du spatial, pour des quantités qui vont de l’unité à 100 000 pièces annuelles. Nous avons par exemple fourni des équipements pour les pompes à perfusion médicale, les respirateurs, les commandes de vannes pour oxygène, les systèmes de contrôle des gouvernes, ou encore la motorisation des actionneurs de sièges pour les avions. Nous avons aussi fourni des produits pour la sonde spatiale Rosetta et InSight séismomètre sur Mars. Nos principaux axes de développement sont la réduction de la consommation, l’augmentation de la durée de vie, la compacité avec de plus hautes performances. Nos moteurs ont un diamètre qui se situe entre 1,9 mm pour les plus petits et 44 mm pour les plus gros. Parmi les grandes tendances, citons l’intégration de l’électronique et du codeur à l’intérieur des moteurs ou des motoréducteurs. Nous proposons aussi des moteurs sans balai plats pour la robotique avec une gamme BXT allant de 22 mm jusqu’à 42 mm de diamètre.

 

Quelle est l’importance de la branche FDS de Faulhaber en termes de chiffre d’affaires, de nombre de salariés, de filiales, de sites de production ?

Robert Dattola : Le chiffre d’affaires de la branche FDS est de 272 M€, avec un site de production en Allemagne, ainsi que des sites de production en Suisse, en Hongrie, en Roumanie et aux Etats-Unis. Elle emploie 2115 salariés et dispose de 11 filiales commerciales en Europe, aux Etats-Unis, en Asie et une vingtaine de partenaires distributeurs dans le monde.

 

Quels sont vos produits les plus innovants ?

Robert Dattola : Nos produits phares sont les moteurs plats et les réducteurs associés pour les marchés de la robotique, notamment pour les systèmes de robots mobiles en zone de stockage. Il y a aussi des débouchés pour les produits autoclavables, c’est-à-dire pour les équipements stérilisés qui doivent respecter des contraintes en température et toutes les normes de stérilisation en vigueur.

 

Depuis combien de temps Faulhaber possède-t-elle une filiale en France ? Quelle est son importance et quels sont ses objectifs ?

Robert Dattola : La filiale française est née en 2009 lors de l’acquisition du distributeur des produits Faulhaber en France, la société Muvmo, basée à Saint-Nom-La-Bretèche. Notre siège est situé à Montigny-le-Bretonneux, près de Paris. Nous fournissons le conseil technique avec la personnalisation pour répondre parfaitement aux exigences de nos clients sur une base de produits standard catalogue. Nous préconisons aussi une multitude d’options comme des graisses et des matériaux en fonction de chaque application d’utilisation, par exemple pour résister aux hautes températures, mais aussi aux chocs et aux vibrations. Nous employons 10 salariés en France, essentiellement des technico-commerciaux et des ingénieurs d’application pour répondre aux besoins spécifiques, pour un chiffre d’affaires de 8 M€. Après une année 2020 difficile à cause de la crise sanitaire, nous prévoyons de revenir à une croissance de plus de 10% par an dans les années à venir.

Journaliste business, technologies de l'information, usine 4.0, véhicules autonomes, santé connectée

More articles Contact