Des stations LoRaWAN pour surveiller l’Etna

Les stations LoRaWAN de Kerlink équipent une solution de surveillance du radon dans le panache du volcan le plus actif d'Europe

  • par KERLINK
  • 23 avril 2020
  • 177 affichages
  • Des stations LoRaWAN pour surveiller l’Etna
    Des stations LoRaWAN pour surveiller l’Etna
  • Des stations LoRaWAN pour surveiller l’Etna
    Des stations LoRaWAN pour surveiller l’Etna

Spécialiste des solutions dédiées à l'Internet des Objets (IoT), Kerlink annonce l’intégration de sa Wirnet Station dans un projet de mesure du radon dans le panache du volcan le plus actif d'Europe, l’Etna. Ce nouveau déploiement de réseau LoRaWAN illustre la richesse des cas d’applications rendues possibles par la technologie LoRa. Les données collectées sur l'Etna (côte-est de la Sicile), sont traitées à 1 200 kilomètres de là, à Clermont-Ferrand, en France et permettent aux scientifiques de surveiller et de comprendre l’activité du volcan. Le radon est un élément radioactif naturel que l'on trouve en forte concentration à proximité des volcans et des gisements d'uranium. Il est l'un des précurseurs potentiels des éruptions volcaniques.

 

Une mesure en continu du radon


Depuis de nombreuses années, les scientifiques mesurent le radon sur le sol de l'Etna, à 3 300m d'altitude, ce qui nécessitait, jusqu’alors, de nombreux déplacements sur place. Ce nouveau réseau de capteurs autonomes, conçu et développé par des scientifiques français, connecté à un réseau LoRaWAN privé, doit permettre à terme la mesure en continu du radon contenu dans les panaches de gaz volcanique. L’accès aux mesures, quelles que soient les conditions météorologiques ou le niveau d’activité et de dangerosité du volcan, est une avancée majeure pour les scientifiques.

 

Des indications supplémentaires


La Wirnet Station déployée sur l'Etna collecte les informations issues de capteurs LoRaWAN, qui relèvent également un ensemble de données météorologiques, puis les transmet, via son module 3G intégré, au serveur LoRaWAN de l’Université de Clermont-Ferrand où les scientifiques y analysent les données. « Les capteurs de radon transmettent leurs données en temps quasi réel, toute l'année, au serveur LoRaWAN de Clermont-Ferrand et donnent ainsi aux volcanologues des indications supplémentaires permettant de mieux comprendre la dynamique magmatique et éruptive du volcan », explique Laurent Royer, du Laboratoire de Physique de Clermont, unité de recherche commune de l'Université de Clermont-Auvergne et du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS). « Ce projet souligne non seulement la diversité et l’importance des cas pratiques d’application des réseaux LoRaWAN, et illustre à nouveau la position de Kerlink en tant que fournisseur leader de stations robustes et performantes pour tout type de cas d'usage », déclare Stéphane Dejean, Directeur Marketing et Communication de Kerlink. « Les stations de la gamme Wirnet rendent possibles beaucoup de projets IoT dans tout type d’environnements y compris les plus difficiles et exigeants du globe. Nos équipes sont très fières de pouvoir contribuer à ce type de projet de recherche et de prévention. » Le projet de recherche volcanique a été financé par le projet CAP20-25 de l'I-SITE Clermont et par le Fonds européen de développement régional (FEDER), en partenariat avec l’Institut italien de Géophysique et Volcanologie (INGV).

Alain DieulLa mission de PEI est de fournir à ses lecteurs des informations sur les nouveaux produits et services liés au secteur de l'industrie et qui sont disponibles sur le marché français. 

Pour paraître dans PEI Magazine et/ou sur le site pei-france.com, veuillez envoyer vos communiqués de presse à Alain Dieul.

Pour discuter d'une contribution rédactionnelle ou pour tous renseignements, contacter la rédaction de PEI.

More articles Contact