Le Cetim crée une FabLab pour s’essayer à la 5G industrielle

Les experts du FabLab 5G proposent aux industriels des sessions de découverte, l’établissement de diagnostics et feuilles de route, différents tests pour affiner les besoins, de la formation, un accompagnement au déploiement.

  • 21 janvier 2024
  • 399 affichages
  • Le Cetim crée une FabLab pour s’essayer à la 5G industrielle
    Le Cetim crée une FabLab pour s’essayer à la 5G industrielle

Le Cetim, Institut technologique labellisé Carnot, annonce le lancement opérationnel d’un FabLab 5G industrielle sur son site de Cluses. Alors que la 5G privée et ses applications représentent un enjeu de compétitivité et de relocalisation pour l’industrie manufacturière, celles-ci souffrent d’un manque de connaissance de la part des industriels. Les experts du FabLab 5G proposent aux industriels des sessions de découverte, l’établissement de diagnostics et feuilles de route, différents tests pour affiner les besoins, de la formation, un accompagnement au déploiement. Le FabLab 5G propose en particulier un kit 5G pour expérimenter la 5G Industrielle directement sur le site d’une entreprise. Il permettra aux dirigeants de réaliser à moindre coût des preuves des bénéfices de la 5G et aux équipes de terrain de s’approprier la technologie. L’objectif est de tester avant un éventuel investissement. Enfin, il leur est possible de s’engager dans le groupe de travail FabLab 5G industrielle, pour innover et prendre un temps d’avance avec la 5G. Le site du Cetim à Cluses, vitrine des savoir-faire en décolletage et usinage et lieu de R&D dédié à la compétitivité, à la valorisation et à la transformation de l’industrie, bénéficie de ses 7000m² de ressources et d’expertises industrielles, dont un atelier de 1800m² avec 40 machines et robots désormais entièrement couvert par la 5G privée. Dès à présent, les premières démonstrations peuvent être présentées et les premiers cas d’usages mis en place avec des entreprises.

Journaliste business, technologies de l'information, usine 4.0, véhicules autonomes, santé connectée

Plus d'articles Contact