Les cartes de développeurs dépassent progressivement les PC industriels

Près de deux tiers (65%) des entreprises les ont adoptées dans l’industrie.

  • Les cartes de développeurs dépassent progressivement les PC industriels
    Les cartes de développeurs dépassent progressivement les PC industriels

À l’origine conçues pour une utilisation privée, les cartes de développement séduisent les industriels français avec une popularité qui ne fait que croître. Aujourd’hui, une grande majorité d’entre eux (65%) s’est équipée selon la dernière enquête menée par OnePoll pour Reichelt Elektronik, l’un des plus grands distributeurs en ligne d’électronique en Europe. Les chiffres ont été recueillis sur un échantillon représentatif de 250 décideurs et responsables des achats technologiques travaillant dans le secteur de la production industrielle.

 

Les cartes de développement supplantent peu à peu les PC industriels

 

Devenues incontournables, les cartes de développement sont au cœur de nombreuses innovations technologiques. 72% des entreprises industrielles françaises s’accordent à dire que les cartes de développeur sont désormais de sérieux concurrents pour les PC industriels établis.

 Leurs usages sont principalement à des fins industrielles (56%), robotiques (46%), mais aussi dans le cadre de développement de prototypes (40%). Enfin, 37% des entreprises industrielles françaises y ont recours pour déployer l’IA ou pour traiter leurs données à la périphérie.

 Ce succès s’explique par leur simplicité de programmation plébiscitée par 50% des industriels français, mais également par leur large éventail d’emplois potentiels (à 46%) ainsi que l’usage d’un software open source (à 41%).

Des inconvénients sont toutefois pointés du doigt par les professionnels. Au coude-à-coude sont cités le manque de compatibilité avec les autres systèmes et le manque de résistance aux impacts respectivement pour 25% des répondants interrogés. Enfin, 22% des entreprises citent des problèmes de sécurité.

 À ce titre, il reste encore du chemin à parcourir pour accroître leur compétitivité vis-à-vis des PC industriels. Ainsi, 41% des sondés estiment que les ordinateurs monocartes et les microcontrôleurs devraient être plus résistants à l'usage industriel afin de gagner en compétitivité ; ils sont 39% à penser qu’il faut une plus grande variété de fonctions et enfin 37% d’entre eux réclament plus de puissance de calcul et de mémoire.

 

Les « hats » et les « shields », des atouts clés pour l’industrie

 

Les « shields » et les « hats » sont souvent utilisés afin de moderniser les cartes de développement pour un usage industriel. 80% des entreprises s’en servent pour rendre leurs cartes de développement adaptées à un usage industriel.

 Ils sont principalement employés à 65% pour un design plus robuste ou résistant pour l’environnement industriel, 49% pour une extension des protocoles de connexions et des transmissions possibles, 35% pour une transmission des données plus rapide, 24% pour des fonctionnalités spéciales telles que des micros, un suivi des mouvements en 3D ou bien une gestion de l’énergie.

 « Les cartes de développement sont déjà largement utilisées dans l'industrie française. Simples à programmer, peu coûteuses, elles sont soutenues par une importante communauté de développeurs. De nombreux décideurs les envisagent sérieusement comme des concurrents aux ordinateurs industriels. Face à l'automatisation croissante des processus de production et l'augmentation du nombre de domaines d'application, le nombre de cartes de développement pourrait encore augmenter à l'avenir. Si les fabricants parviennent à continuer à répondre aux souhaits de l'industrie, l'utilisation des cartes de développement deviendra bientôt la norme. » commente Sven Pannewitz, chef de produit cartes de développement et accessoires pour véhicules chez Reichelt Elektronik.

Journaliste business, technologies de l'information, usine 4.0, véhicules autonomes, santé connectée

More articles Contact