Pompes immergées rétractables pour les terminaux de gaz naturel liquéfié

Contrairement à la série Artika, montée directement au fond du réservoir ou à l'intérieur d'un cryostat, la pompe rétractable ESK-IMO est installée à l'intérieur d'une colonne qui est isolée du reste du réservoir par un clapet de pied.

  • 8 avril 2024
  • 31 affichages
  • Pompes immergées rétractables pour les terminaux de gaz naturel liquéfié
    Pompes immergées rétractables pour les terminaux de gaz naturel liquéfié

Vanzetti Engineering présente la série de pompes immergées rétractables ESK-IMO, avec des débits allant de 70 m3/h à 500 m3/h et une hauteur manométrique allant jusqu'à 240m. elles sont utilisées dans les terminaux gaz naturel liquéfié (GNL) de petite taille et comme pompes de secours ou pompes de chargement/déchargement dans le secteur maritime. Les pompes ESK-IMO offrent l'avantage d'une maintenance aisée, sans qu'il soit nécessaire de vidanger les réservoirs et de les remettre en état.

 

Pompes utilisées dans les petits terminaux

 

La série ESK-IMO est utilisée dans le domaine industriel, dans les petits terminaux d'une capacité inférieure à 1 MTPA (un million de tonnes par an) et dans le domaine maritime, où les pompes rétractables sont utilisées comme pompes de secours ou pompes de chargement/déchargement pour vider les réservoirs en cas de dysfonctionnement et/ou d'entretien nécessaire des pompes principales.

Contrairement à la série Artika, qui est montée directement au fond du réservoir ou à l'intérieur d'un cryostat, la pompe rétractable ESK-IMO est installée à l'intérieur d'une colonne qui est isolée du reste du réservoir par un clapet de pied. De cette manière, le gaz naturel liquéfié reste confiné dans le réservoir à l'extérieur de la colonne, ce qui permet de retirer la pompe en ouvrant un couvercle au sommet de la colonne.

 

Accessoires fournis

 

Vanzetti Engineering propose la série de pompes immergées rétractables avec tous les accessoires nécessaires à son fonctionnement : le clapet de pied, le couvercle de la colonne, les câbles nécessaires pour soulever la pompe et la retirer du réservoir, ainsi que les connecteurs électriques. En option, un système de surveillance des vibrations est également disponible pour afficher et signaler les éventuelles alarmes de dysfonctionnement.

La pompe rétractable ESK-IMO se distingue par le fait qu'il n'est pas nécessaire de vider le réservoir pour l'entretenir, ce qui constitue une valeur ajoutée importante si l'on considère que les réservoirs des terminaux GNL de petite taille sont soumis à des intervalles d'entretien très longs (plus de vingt-cinq ans).

L'intervalle de maintenance de la pompe étant généralement plus court que celui du réservoir, il est extrêmement avantageux de pouvoir retirer la pompe et d'effectuer la maintenance sans mettre le réservoir hors service, car cela rend le processus plus rapide et plus facile tant pour l'utilisateur que pour le terminal lui-même. En outre, tous les risques potentiels liés à cette opération sont ainsi évités.

 

Flexibilité dans les activités de maintenance

 

Dans le secteur maritime, la série ESK-IMO permet une plus grande flexibilité dans les activités de maintenance, en permettant de vider les réservoirs atmosphériques (fonctionnant à une pression inférieure à 1 bar) afin de procéder à l'entretien du réservoir lui-même ou des pompes installées. En outre, la pompe ESK-IMO n'a pas besoin d'un grand espace au-dessus du réservoir - une caractéristique compatible avec les environnements que l'on trouve normalement sous le pont - pour être extraite de la colonne.

Les marchés des terminaux GNL de petite taille et de la marine connaissent une croissance sans précédent, en particulier dans les régions des Amériques et de l'Asie du Sud-Est. Ces segments apparaissent comme des moteurs essentiels de la transformation du paysage énergétique et maritime mondial. Face à la demande croissante d'énergies alternatives et aux pressions de plus en plus fortes pour réduire les émissions, les terminaux s'avèrent être une solution flexible qui permet d'acheminer le GNL là où il est nécessaire, en particulier dans les contextes industriel, commercial, civil et maritime. Parallèlement, le marché du transport maritime de GNL connaît une croissance significative. Les navires alimentés au GNL offrent une alternative aux carburants traditionnels et contribuent à réduire les émissions pour se conformer à des réglementations de plus en plus strictes, ce qui génère à son tour une demande croissante d'infrastructures portuaires et de terminaux spécialisés.

Ce cercle vertueux alimente une croissance rapide et soutenue dans les deux secteurs, avec des perspectives d'expansion dans un avenir proche, et la série ESK-IMO s'inscrit stratégiquement dans ce contexte.

Journaliste business, technologies de l'information, usine 4.0, véhicules autonomes, santé connectée

Plus d'articles Contact