Rencontre avec François Lacalmette, Gérant de A.M.I.

Basée à Vernon, en Normandie, la société A.M.I. conçoit et fabrique des panneaux de signalisation et des alarmes techniques pour l’industrie et particulièrement pour les sites à haut risque. Son Gérant, François Lacalmette, nous présente cette

  • par Ami
  • 2 novembre 2020
  • 1120 affichages
  • François Lacalmette, Gérant de A.M.I. : « Nos produits sont visuels et sonores, ce qui permet à un opérateur de comprendre immédiatement une situation ».
    François Lacalmette, Gérant de A.M.I. : « Nos produits sont visuels et sonores, ce qui permet à un opérateur de comprendre immédiatement une situation ».

Quelle est l’activité de votre société A.M.I. ?
François Lacalmette : Dans de nombreuses applications, il est indispensable d’informer les opérateurs dans les plus brefs délais en cas d’anomalie de fonctionnement. Une première anomalie même mineure, risque fort d’en enclencher d’autres en cascade et d’entrainer des dysfonctionnements pouvant aller de l’arrêt de l’exploitation à la catastrophe. (Rappelons-nous celles qui ont causé la destruction d’une partie de la ville de Beyrouth, l’accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl ou de l’usine ASF). Une alerte déclenchée rapidement peut permettre d’éviter ce genre de situation.
Notre gamme commence par des produits de signalisation lumineuse destinés à indiquer des « états » n’ayant pas de caractère de danger, par exemple pour donner la position d’un disjoncteur. Ce sont des indicateurs simples. Puis nous proposons des panneaux d’alarmes pour informer en temps réel un opérateur sur une situation pouvant présenter un risque de danger. Ce sont des automates lumineux avec alarme sonore. Un simple coup d’œil à l’affichage doit permettre de pouvoir juger immédiatement d’une situation critique. Ce qui permettra à l’opérateur d’agir rapidement pour sauvegarder le personnel ou l’unité de production.

Quels sont les atouts de vos produits ?
François Lacalmette : Leur simplicité d’utilisation, leur performance, leur fiabilité. Chaque produit est intelligent et reste indépendant l’un de l’autre ou d’une unité centrale afin de ne pas entraîner de pannes en cascade. Ainsi, en cas de défaillance d’un module, tous les autres continueront à assurer leur fonction. De plus, beaucoup de nos produits sont communicants et la centralisation vers un système de contrôle ou un superviseur est possible. Nos plages de tolérance de tension d’alimentation sont en général +/- 30% avec des températures maximales d’utilisation de 70°C.

Comment la société A.M.I. se distingue-t-elle de la concurrence ?
François Lacalmette : Nous sommes face à une politique du « moins cher » de la part des acheteurs, qui amène les fabricants à rogner sur les prix, parfois à la limite du raisonnable. Nos clients savent qu’ils pourraient trouver des prix inférieurs aux nôtres, mais ils savent aussi que nos produits ont des qualités techniques supérieures, une longévité accrue et, qu’en cas de difficultés, ils auront toujours une aide immédiate et gratuite auprès de notre service technique. La qualité est, et reste notre priorité.
Un autre atout est la réactivité. Nous maintenons un stock permanent, ce qui permet de livrer avec des délais très courts. Toute demande technique est traitée immédiatement. C’est la raison pour laquelle un certain nombre de grands groupes imposent nos produits à leurs intégrateurs.

Comment vos produits ont-ils évolué avec le temps ?
François Lacalmette : Notre société familiale a été créée en 1976 par mon père. Les premiers panneaux d’alarmes étaient réalisés à base de relais sur circuits imprimés. Aujourd’hui, tous les circuits sont électroniques gérés par microprocesseurs. Les ampoules ont été remplacées par des Leds à faible consommation et à très haute luminosité. Nous sommes en permanence mobilisés par l’étude de nouveaux produits. Nous concevons nous-mêmes les fonctions électroniques de nos produits et bien souvent, il s’agit de besoins émanant de nos clients. Par exemple, nous venons de sortir un nouveau contrôleur de rotation de phase avec réglage des limites des sur- et sous-tensions et détection de perte de neutre. Ce nouveau produit permet un affichage basse tension en façade d’armoire évitant l’ouverture de la porte et surtout, éliminant la tension dangereuse du 400V sur la porte.

Quels canaux de vente utilisez-vous ?
François Lacalmette : Nous vendons nos produits directement ou bien via nos distributeurs pour l’export, ce qui nous amène à travailler avec des sociétés d’ingénierie, des tableautiers, des constructeurs électriques et des installateurs jusqu’aux clients finaux industriels. Nos produits sont présents dans de nombreux pays. Nous livrons directement ou par l’intermédiaire de nos distributeurs locaux, que ce soit en Europe, au Moyen-Orient, ou en Amérique du sud, 30% à 40% de nos ventes sont exportées.

www.ami-control.com

Alain DieulLa mission de PEI est de fournir à ses lecteurs des informations sur les nouveaux produits et services liés au secteur de l'industrie et qui sont disponibles sur le marché français. 

Pour paraître dans PEI Magazine et/ou sur le site pei-france.com, veuillez envoyer vos communiqués de presse à Alain Dieul.

Pour discuter d'une contribution rédactionnelle ou pour tous renseignements, contacter la rédaction de PEI.

More articles Contact