Safran, Stellantis et le CEA en tête des dépôts de brevets à l’INPI en 2022

Ce palmarès 2022 correspond aux publications de demandes de brevets déposées entre le 1er juillet 2020 et le 30 juin 2021, soit au plein cœur de la crise Covid.

  • 22 juillet 2023
  • 1142 affichages
  • Safran, Stellantis et le CEA en tête des dépôts de brevets à l’INPI en 2022
    Safran, Stellantis et le CEA en tête des dépôts de brevets à l’INPI en 2022

L’INPI a publié le palmarès 2022 des principaux déposants de brevets, un classement qui met en lumière les organisations qui investissent dans l’innovation. Safran, Stellantis et le CEA constituent le trio de tête de l’édition 2022. Ce palmarès 2022 correspond aux publications de demandes de brevets déposées entre le 1er juillet 2020 et le 30 juin 2021, soit au plein cœur de la crise Covid. Safran conserve la tête du classement avec 931 demandes de brevets publiées en 2022. Rappelons que l’équipementier aéronautique a pris la 1ère place l’an dernier. Il est toujours suivi de près par Stellantis avec 924 demandes de brevets publiées. Le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) ravit la 3e place au groupe Valeo, avec 672 demandes de brevets publiées. Valeo devient ainsi 4e du classement avec 543 demandes de brevets publiées en 2022. L’Oréal est l’une des plus fortes progressions de cette édition, passant du 8e au 5e rang, avec 475 demandes de brevets publiées. Le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) conserve la 6e place du classement pour la 5e année consécutive, avec 354 demandes de brevets publiées. Renault Group occupe la 7e place (-2) avec 344 demandes de brevets publiées. A égalité : Air Liquide et Thalès sont à la 8e position, respectivement 11e et 9e l’an dernier, avec 213 demandes de brevets publiées. Forvia (ex-Faurecia) arrive à la 10e place du classement avec 210 demandes de brevets publiées.

Journaliste business, technologies de l'information, usine 4.0, véhicules autonomes, santé connectée

Plus d'articles Contact