80 000 emplois à pourvoir d’ici 2030 dans l’ingénierie

Les entreprises de l'ingénierie devraient créer 80000 emplois d’ici 2030 : 20000 dans le secteur de la construction et 60000 dans l’industrie.

  • 9 avril 2024
  • 871 affichages
  • 80 000 emplois à pourvoir d’ici 2030 dans l’ingénierie
    80 000 emplois à pourvoir d’ici 2030 dans l’ingénierie

Présente dans tous les secteurs d’activité, l’ingénierie est un pourvoyeur d’emplois majeur en France. Selon deux études - le diagnostic de formation France Ingénierie 2030 et l’étude OPIIEC sur l’évolution des métiers de l'ingénierie de construction et d'aménagement - révélées par Syntec-Ingénierie, les entreprises de la profession devraient créer 80000 emplois d’ici 2030 : 20000 dans le secteur de la construction et 60000 dans l’industrie. Si ces emplois doivent directement servir à mener à bien les grandes transitions (écologique et énergétique d’une part, et numérique de l’autre), ils risquent néanmoins de ne pas trouver preneurs. Faute de professionnels formés, 20% des postes sont susceptibles de rester vacants. Syntec-Ingénierie propose un plan d’actions concret et appelle les pouvoirs publics à réagir de toute urgence pour ne pas rater les virages de la décarbonation et de la réindustrialisation. « L’ingénierie joue un rôle déterminant pour accélérer les grandes transitions. Le propre de notre profession, le cœur de notre mission, est en effet d’imaginer des solutions concrètes et opérationnelles pour décarboner l’industrie, éco-concevoir les bâtiment et infrastructures, réaliser des plans climat, déployer de nouvelles énergies, etc. Les défis sont nombreux et nous nous sommes dotés en janvier 2024 d’une feuille de route pour les relever », déclare Michel Kahan, président de Syntec-Ingénierie.

Journaliste business, technologies de l'information, usine 4.0, véhicules autonomes, santé connectée

Plus d'articles Contact