Photovoltaïque organique : solution de rupture pour remplacer les piles dans les objets connectés

Dracula Technologies a présenté au CES de Las Vegas, sa technologie Layer, un module photovoltaïque organique (OPV) fonctionnant à partir de la lumière ambiante. Elle permet de remplacer les piles dans les objets connectés.

  • 27 janvier 2023
  • 706 affichages
  • Photovoltaïque organique : solution de rupture pour remplacer les piles dans les objets connectés
    Photovoltaïque organique : solution de rupture pour remplacer les piles dans les objets connectés

Dracula Technologies a présenté au CES, le plus grand salon au monde consacré à l'innovation technologique qui s’est tenu à Las Vegas du 5 au 8 janvier 2023, sa technologie Layer, un module photovoltaïque organique (OPV) fonctionnant à partir de la lumière ambiante. Elle offre une solution innovante et durable qui permet de remplacer les piles dans les objets connectés. « La situation aujourd'hui n’est plus tenable », déclare Brice Cruchon, P-dg et fondateur de Dracula Technologies. « Au moins 50 milliards d'objets connectés devraient être fabriqués d'ici 2025. Les objets connectés consomment trop d'énergie et génèrent trop de déchets électroniques : 15 milliards de piles sont jetées chaque année » ! La start-up a récemment levé 5,5 millions d’euros auprès d’acteurs majeurs que sont le Fonds Souverain Auvergne- Rhône-Alpes et Semtech, fabricant mondial de semi-conducteurs qui a notamment développé une technologie sans fil longue portée et à faible consommation, en tant qu’investisseur stratégique. Dracula Technologies a récemment été sélectionnée parmi plus de 1000 start-up européennes et a reçu une subvention de 1,6 millions d'euros dans le cadre de l’EIC accelerator, en fonds propres de la part du Conseil européen de l'innovation. Elle a créé sa première usine. Avec une capacité de production actuelle d'environ 15 000 modules par semaine, elle prévoit d’ici fin 2023 d'augmenter la production à 10 millions de modules par an.

Journaliste business, technologies de l'information, usine 4.0, véhicules autonomes, santé connectée

Plus d'articles Contact