Wago célèbre l’invention de la borne à ressort

En 1974, Wago proposait un produit d’installation électrique équipé de la technique de raccordement à ressort. Il s'agissait d'une borne de connexion avec une toute nouvelle approche : le raccordement sans vis des conducteurs électriques.

  • 19 mars 2024
  • 384 affichages
  • Wago célèbre l’invention de la borne à ressort
    Wago célèbre l’invention de la borne à ressort

Avec le lancement de la borne à ressort en 1974, Wago a révolutionné le monde de l’installation électrique. Wago a réalisé une percée il y a cinq décennies avec la borne de connexion de la série 273, premier produit d’installation électrique équipé de la technique de raccordement à ressort, qui était à l’époque une toute nouvelle approche du raccordement sans vis des conducteurs électriques. Cette borne, suffisamment petite pour être utilisée dans une boîte de distribution ou une boîte encastrée, permettait un câblage rapide, fiable et clairement organisé, même dans des espaces très restreints. « En lançant la borne de connexion à ressort, il y a 50 ans, la famille Hohorst avait un objectif majeur en tête : des solutions simples et fiables pour les électriciens. Aujourd’hui, nous sommes fiers d’avoir atteint cet objectif. La borne à ressort Wago n’a pas seulement changé la façon dont nous connectons les conducteurs électriques, mais elle a également établi de nouvelles normes de qualité et de fiabilité dans notre industrie à travers le monde », déclare le Heiner Lang, P-dg de Wago. Le succès de la borne à ressort est dû en grande partie à l’engagement de l’entreprise en faveur de l’amélioration continue. Au fil des décennies, elle est devenue plus compacte, plus flexible et plus conviviale. L’année dernière, la borne de la série 221 a été remise au goût du jour. La 221 Green Range est fabriquée à partir de plastiques partiellement bio-circulaires et recyclés, ce qui la rend plus durable que la borne 221 classique.

Journaliste business, technologies de l'information, usine 4.0, véhicules autonomes, santé connectée

Plus d'articles Contact