Sick rejoint l'alliance e-F@ctory de Mitsubishi Electric

pour faciler l'intégration des technologies de vision

  • 15 février 2021
  • 195 affichages
  • Sick rejoint l'alliance e-F@ctory de Mitsubishi Electric
    Sick rejoint l'alliance e-F@ctory de Mitsubishi Electric

Une solution commune pour une intégration facile de la technologie de vision est maintenant disponible. Les constructeurs de machines, les intégrateurs de systèmes et les utilisateurs finaux peuvent désormais réaliser rapidement des applications d'inspection, de validation, de détection de position et de contrôle de qualité conçues autour des caméras de Sick et des équipements de Mitsubishi Electric.

 

Faciliter la mise en place des applications de vision

 

La solution a été développée pour des applications dans un certain nombre de secteurs industriels, notamment l'automobile, l'agro-alimentaire, les biens de consommation, la construction de machines et les systèmes intégrateurs. Elle combine une caméra de vision de Sick avec des blocs de fonction prêts à l'emploi et testés pour l'environnement de programmation d’automatismes GX Works de Mitsubishi Electric. Il est ainsi plus facile de mettre en place des applications de vision sur les automates de Mitsubishi Electric. Les utilisateurs ont également l'assurance d'une assistance complète de Mitsubishi Electric et Sick.

Les deux sociétés estiment que les solutions de vision fournissent des informations essentielles qui peuvent améliorer toute une série de processus d'automatisation. Mais plus encore, elles sont les yeux de l'industrie 4.0 et donc un élément clé de la transformation numérique de l'industrie.

Alain DieulLa mission de PEI est de fournir à ses lecteurs des informations sur les nouveaux produits et services liés au secteur de l'industrie et qui sont disponibles sur le marché français. 

Pour paraître dans PEI Magazine et/ou sur le site pei-france.com, veuillez envoyer vos communiqués de presse à Alain Dieul.

Pour discuter d'une contribution rédactionnelle ou pour tous renseignements, contacter la rédaction de PEI.

Plus d'articles Contact