Des pompes hautes performances pour une usine de biogaz

L'une des plus grandes usines de biogaz en France utilise des pompes Bredel 65 de Watson-Marlow Fluid Technology Group pour le transfert de boues abrasives homogènes dans un process en trois étapes

  • Des pompes hautes performances pour une usine de biogaz
    Des pompes hautes performances pour une usine de biogaz

Capable de produire 2 millions de m³ de biométhane par an, cette nouvelle usine de biogaz devrait alimenter le réseau GRDF (Gaz Réseau Distribution France) et fournir de l'énergie à 10% de la population locale. Près de 50 % du mélange de déchets organiques digérés et traités comprend du fumier provenant de l'élevage bovin et avicole. Le reste est fourni par les conserveries de poisson et les abattoirs locaux.

Conception et planification


Les pompes Bredel 65 de Watson-Marlow Fluid Technology Group (WMFTG) ont été installées sur trois applications principales de transfert à l'usine de biogaz : du macérateur à la pré pasteurisation via l’alimentation des pasteurisateurs ; jusqu’à l’alimentation en continu du digesteur. L'installation des pompes nécessitait de prendre en compte le système de tuyauterie en passant par des longueurs de refoulement et des coudes considérables. Le challenge est notamment dû à la présence de 3 échangeurs thermiques permettant de sauver de l’énergie. La combinaison de la contre pressions (due aux longs parcours de la tuyauterie), de la température et du fonctionnement 24/24h, pourrait affecter négativement de nombreux autres types de pompes. Cependant, les pompes Bredel maintiennent un débit constant pendant toute la durée de vie du tuyau.



Des prestations uniques


Les pompes Bredel peuvent transférer, de manière constante et fiable, des boues visqueuses et abrasives contenant jusqu'à 80% de solides en suspension. La capacité de la pompe est entièrement indépendante des conditions d'aspiration et de refoulement. Spécifiquement pour cette application, le choix d’un tube en caoutchouc naturel développé en interne par Bredel signifie que les fluides allant jusqu’à 80° peuvent être pompés en toute fiabilité. En effet, la singularité de Bredel est d’avoir des tubes spécialement développés pour ses pompes. Ainsi, cette maîtrise de la pompe et du tube confèrent à l’application des prestations uniques tant en performance qu’en durée de vie.



Faible coût total de possession


Une maintenance réduite est primordiale dans les usines de biogaz, hautement automatisées avec peu d'employés. Aussi WMFTG a proposé une pompe avec une vitesse de rotation relativement faible ce qui a permis d’optimiser le temps de fonctionnement et le coût total de possession. 
Des facteurs tels que la pression, la teneur en abrasifs, la température et la marche à sec peuvent tous affecter négativement les performances d’une pompe. En revanche, avec une pompe péristaltique Bredel il est impossible de faire des erreurs telles que la marche à sec. De plus, il n'y a qu'une seule pièce d'usure - le tube - qui ne prend qu'environ 30 minutes à remplacer (in-situ) et ne nécessite pas les services d'un personnel qualifié. Il est important que la durée de vie des tubes soit reproductible, ce qui permet aux usines de biogaz de planifier l'entretien préventif en conséquence. 
A terme, le digestat de l'usine française de biogaz est réutilisé comme engrais organique naturel pour 20 000 hectares de terres agricoles environnantes, pour lesquelles il n’est plus nécessaire de se procurer 60 tonnes d'engrais chimiques et représente des économies annuelles pouvant atteindre 15 000 € pour chacun des 17 agriculteurs adjacents. De plus, le processus de digestion réduit les émissions de carbone de 4 222 tonnes de CO2.
 

Alain DieulLa mission de PEI est de fournir à ses lecteurs des informations sur les nouveaux produits et services liés au secteur de l'industrie et qui sont disponibles sur le marché français. 

Pour paraître dans PEI Magazine et/ou sur le site pei-france.com, veuillez envoyer vos communiqués de presse à Alain Dieul.

Pour discuter d'une contribution rédactionnelle ou pour tous renseignements, contacter la rédaction de PEI.

More articles Contact