Rencontre avec Pascal Jeangirard, directeur général de Yaskawa France

Pascal Jeangirard, nous présente les activités de la filiale française du groupe japonais Yaskawa spécialisé dans la robotique industrielle, la mécatronique et les automatismes.

  • Rencontre avec Pascal Jeangirard, directeur général de Yaskawa France
    Rencontre avec Pascal Jeangirard, directeur général de Yaskawa France

L’entreprise japonaise Yaskawa est plus que centenaire. Quels sont ses origines et ses différents secteurs d’activité à l'heure actuelle ?

Pascal Jeangirard : Le groupe Yaskawa, dont le siège est situé dans le sud du Japon, a démarré ses activités en 1915 avec la production de moteurs électriques destinés à l’exploitation minière. Son cœur de métier est le contrôle de mouvement incluant des moteurs, des servomoteurs et des équipements mécaniques pour les machines. A l’origine centré sur les technologies d’entraînement, au fil du temps le groupe a élargi son spectre au DMC (« Drives Motion Controls ») - avec des variateurs de fréquence, des automates programmables, des équipements de communication homme-machine - et à la robotique. Aujourd’hui en France, nous sommes bien représentés en robotique. A partir des années 70, le groupe Yaskawa lance sa gamme de robots sous la marque Motoman. Ensuite, dans les années 1990, nous avons produit les premiers variateurs de fréquence et servomoteurs asynchrones, et depuis les années 2000, nous avons développé plus d’une centaine de robots industriels différents, en robotique traditionnelle mais aussi en cobotique qui est une grande tendance actuelle en France comme dans le reste de l’Europe.

 

Quelle est l’importance de Yaskawa en termes de chiffre d’affaires, de nombre de salariés, de sites de production ?

Pascal Jeangirard : Le groupe a atteint 3,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 15 000 employés dans le monde en 2021. Nous avons mis en place notre premier site européen de production de robots en mars 2019 en Slovénie, précisément à Kočevje, à 50 minutes en voiture de la capitale Ljubljana. Grâce à cet investissement, nous pouvons assurer des délais de livraison rapides à nos clients. Et cela malgré la crise actuelle, car la robotique ne souffre pour le moment pas autant que d’autres secteurs des difficultés d’approvisionnement en composants électroniques. Nous avons bien sûr plusieurs autres usines au Japon. La gamme GP, qui est notre gamme phare en robotique de nouvelle génération, est fabriquée en Slovénie.

 

La filiale française de Yaskawa a été créée en 1995 et est depuis 2019 basée dans un nouveau siège social au Bignon. Quelle est aujourd’hui l’importance et l’offre de la société Yaskawa en France ?

Pascal Jeangirard : Yaskawa a effectivement démarré ses activités en France en 1995, à l’époque sous le nom de Motoman suite au rachat de la société Engineering Robotic Soudage, spécialisée dans la soudure à l’arc. Compte tenu de l’activité de ces dernières années, nous avons dû investir et déménager dans un nouveau bâtiment au Bignon, à 15 minutes au sud de Nantes, que nous avons officiellement inauguré en juin 2019. En effet, nous avons réalisé plus de 40 M€ de chiffre d’affaires en 2021 et comptons à ce jour plus de 100 employés. En termes de robotisation, nous couvrons tous les domaines d’application de l’industrie, partout où il y a de la manipulation, nous travaillons avec des intégrateurs qui fabriquent ensuite les machines selon les besoins des clients finaux. Et en matière de soudage à l’arc, nous avons notre propre bureau d’études pour réaliser la conception de cellules robotisées et outillages car ce sont des compétences clés de notre activité en France. Nous disposons également d’un centre de formation agréé pour favoriser la montée en compétence de nos clients industriels. La formation est assurée dans nos locaux près de Nantes, ainsi que dans notre agence de Saint-Priest, dans l’est de la France, ou encore sur site client. Il existe de nombreux autres centres de formation Yaskawa Academy à travers l’Europe et le Monde pour nos clients internationaux, le service client étant un point clé au centre de nos préoccupations. Les activités de notre filiale sont également organisées autour de la commercialisation des produits « Drives Motion Controls » du groupe, avec le concours de nos partenaires et réseaux de distribution.

 

Quelles sont les caractéristiques de votre politique d’innovation ?

Pascal Jeangirard : La recherche et le développement de nouvelles technologies font partie de l’ADN de Yaskawa qui est un groupe qui a toujours été tourné vers l’innovation et l’ingénierie. En 1969 par exemple, c’est un ingénieur Yaskawa qui a été l’inventeur du terme « Mechatronics » qui associe mécanique, électronique, logiciel et contrôle. Ce qui démontre bien l’esprit d’avant-garde du groupe. Aujourd’hui, Yaskawa continue d’innover dans ce domaine en développant le concept « i3-Mechatronics » orienté « Industrie 4.0 ». La récupération et la gestion des données des machines, grâce à de l’intelligence appliquée, est au cœur de cette solution et a pour objectif notamment d’améliorer la communication entre les systèmes pour une meilleure productivité.

Journaliste business, technologies de l'information, usine 4.0, véhicules autonomes, santé connectée

More articles Contact