Des paliers lisses à calibrage automatique pour des charnières sans jeu dans l'automobile

Igus a mis au point un matériau très résistants à l'usure, l'Iglidur F300, pour les modules peints par cataphorèse.

  • par Igus
  • 11 mars 2023
  • 181 affichages
  • Des paliers lisses à calibrage automatique pour des charnières sans jeu dans l'automobile
    Des paliers lisses à calibrage automatique pour des charnières sans jeu dans l'automobile

Assurer la fabrication économique de charnières multiples pour la cinématique des becquets, les capotes et autres systèmes articulés n'est pas chose aisée. Les alésages souvent grossiers, avec une partie de coupe fine limitée dans les pièces de guidage, y sont combinés à des rivets extrudés à froid, un ensemble qui exige un post-calibrage complexe des paliers utilisés. Igus propose une alternative techniquement meilleure et plus économique avec ses paliers lisses en polymères tribo-optimisés, dont le matériau Iglidur F300 conducteur. Le palier se recalibre automatiquement lors de l'opération de peinture par cataphorèse et est de surcroît insensible à la corrosion.

 

Fonctionnement sans jeu

 

Pour que cette fermeture se fasse bien, par exemple dans les voitures cabriolets, le système de capote a besoin, entre autres, de charnières multiples présentant peu de jeu. La fabrication des pièces pose toutefois problème. Les alésages des pièces de guidage ne sont souvent matricés que grossièrement, les parties en coupe fine sont limitées. Viennent s'y ajouter des rivets et des paliers lisses devant fonctionner sans jeu dans cet ensemble afin d'éviter bruits et claquements. Jusqu'à présent, il était généralement fait appel à des paliers roulés revêtus de PTFE mais ceux-ci doivent être soumis à un coûteux recalibrage.

C'est ici qu'intervient Igus, avec des paliers lisses polymères en Iglidur F300. « L'inconvénient des paliers lisses polymères, à savoir le fait qu'ils deviennent ductiles à température élevée, devient un atout dans le cas présent », explique Christophe Garnier, responsable de la division Iglidur chez Igus France.

 

Calibrage automatique sous l'effet de la température

 

Le palier en matériau Iglidur F300 est monté précontraint dans le logement. La pièce est ensuite peinte par cataphorèse, un procédé de revêtement uniforme des surfaces. Ce matériau est conducteur et n'isole pas les différents composants de la charnière les uns des autres. Cette conductivité a été dosée de manière à permettre un revêtement satisfaisant des pièces. Cela n'empêche pas les paliers Igus d'être plutôt isolants comparés aux paliers lisses métalliques, ce qui évite toute formation notable de corrosion lors des tests de brouillard salin et de conditions climatiques changeantes généralement effectués par les équipementiers. Un élément important, notamment pour les pièces aérodynamiques tels que cinématiques de becquets et diffuseurs réglables.

De plus, le matériau est très résistant à l'usure et résiste aux conditions thermiques particulières régnant lors du processus de durcissement ultérieur. Pendant le séchage à 180 à 220 degrés, le palier se recalibre automatiquement. Le client bénéficie ainsi d'un logement fluide, présentant peu de jeu malgré les alésages à la finition grossière et les boulons extrudés à froid.

Journaliste business, technologies de l'information, usine 4.0, véhicules autonomes, santé connectée

Plus d'articles Contact