Matériau bleu pour frittage laser destiné à la sécurité alimentaire

La poudre FSL Iglidur i6-Blue de Igus est extrêmement résistante à l'usure, sans graisse et répondant aux exigences du FDA, l'agence américaine de surveillance des produits alimentaires, et du règlement européen 10/2011.

  • par Igus
  • 25 janvier 2023
  • 38 affichages
  • Matériau bleu pour frittage laser destiné à la sécurité alimentaire
    Matériau bleu pour frittage laser destiné à la sécurité alimentaire

Le spécialiste des plastiques en mouvement Igus lance un matériau destiné à l'impression FSL sur imprimante 3D, l’Iglidur i6-Blue. Ce matériau sous forme de poudre bleue est facile à détecter grâce à sa couleur et est conforme aux exigences du FDA et du règlement européen 10/2011. Il augmente ainsi la sécurité des machines et équipements utilisés dans le secteur alimentaire et celui des boissons. LIglidur i6-Blue n'est en rien inférieur au matériau Iglidur i6 éprouvé pour ce qui est de sa solidité et de sa capacité de glissement. Il convient tout particulièrement à l'impression de roues à vis sans fin, de roues dentées et pour l'assemblage à encliquetage.

 

Le bleu se voit bien et augmente la sécurité des produits alimentaires

 

Fabrication rapide, faibles coûts et flexibilité élevée lors de la conception... Depuis longtemps déjà, les fabricants de machines et d'équipements techniques destinés au secteur des produits alimentaires et des boissons ont recours aux imprimantes 3D comme alternative à la fabrication classique par tournage ou fraisage. Pour ces pièces, les ingénieurs sont de plus en plus nombreux à réclamer un matériau d'impression de couleur bleue. Pourquoi ? Parce que le bleu se voit bien (rares sont les aliments bleus) et qu'il augmente ainsi la sécurité des produits alimentaires. Quand une pièce imprimée casse, des fragments bleus dans le produit peuvent être détectés rapidement par des détecteurs ou à l'œil nu. Là où le bât blesse, c'est que les matériaux bleus à la fois robustes et à conformité alimentaire ne sont pas légion pour le procédé de frittage sélectif par laser (FSL).

« C'est pour répondre à une forte demande que nous venons de mettre au point Iglidur i6-Blue, une poudre d'impression de couleur bleue pouvant être utilisée sur toutes les imprimantes FSL courantes », déclare Christophe Garnier, responsable de la division Iglidur chez Igus France. « Le polymère hautes performances de couleur bleue est facile à détecter tout en ayant une conformité alimentaire. Contrairement aux pièces fabriquées avec des matériaux FSL courants, celles en Iglidur i6-Blue répondent aux normes d'hygiène du FDA, l'agence américaine de surveillance des produits alimentaires, et sont conformes au règlement européen 10/2011. » Ces pièces ont aussi une particularité, ce n'est pas seulement leur surface qui est colorée en bleu, elles sont bleues sur toute leur épaisseur. Chaque fragment est donc bleu et peut ainsi être détecté facilement en cas de cassure d'une pièce.

 

Résistance à l'usure au moins neuf fois supérieure à celle du PA12

 

La composition spéciale du matériau rend l'Iglidur i6-Blue solide, résistant à l'usure et glissant, trois qualités essentielles pour l'impression 3D de roues à vis sans fin et de roues dentées pour les machines du secteur des produits alimentaires et des boissons. Le matériau résiste à des températures comprises entre -40 °C et +80 °C. « Des tests effectués dans notre propre laboratoire ont aussi montré que les roues dentées imprimées en Iglidur i6-Blue avaient une durée de vie nettement plus longue que des roues fraisées en polyoxyméthylène (POM) et que leur résistance à l'usure était au moins neuf fois supérieure à celle du PA12 (FSL) », ajoute Christophe Garnier. De par son allongement de rupture élevé, ce matériau destiné à l'impression FSL convient aussi à la fabrication additive de raccords à encliquetage. L'Iglidur i6-Blue améliore également l'hygiène des machines pour le secteur des produits alimentaires et des boissons. Le matériau FSL renferme des particules microscopiques de lubrifiant solide qui sont libérées automatiquement pendant le mouvement et permettent un fonctionnement à sec avec de faibles coefficients de frottement. Les lubrifiants supplémentaires, qui attirent la poussière et la saleté, sont un facteur de contamination dans le pire des cas, sont ainsi superflus.

 

Des pièces en 5 jours seulement avec le service d'impression 3D

 

Les constructeurs de machines qui ne disposent pas d'une imprimante 3D peuvent faire appel au service d'impression 3D Igus, sans quantité minimum de commande. Il leur suffit de faire parvenir un modèle 3D de la pièce requise à Igus. L'imprimante FSL la fabrique alors couche après couche avec le matériau Iglidur i6-Blue, nettement plus rapidement que le permettraient des technologies de fabrication classiques comme le tournage ou le fraisage. « Pour les pièces spéciales, les prototypes et les séries jusqu'à 10 000 unités, nous sommes en mesure de faire passer le délai de livraison de plusieurs semaines à cinq jours », déclare Christophe Garnier. « Une offre que de plus en plus de clients apprécient au vu des problèmes de chaînes d'approvisionnement partout dans le monde. »

Journaliste business, technologies de l'information, usine 4.0, véhicules autonomes, santé connectée

Plus d'articles Contact