Réalisation de prouesses d'ingénierie de façon simple et ludique

Igus mise pleinement sur la digitalisation en 2024. Et met au point des produits et des services qui réduisent les coûts et sont aussi très simples à utiliser.

  • par Igus
  • 11 février 2024
  • 62 affichages
  • Réalisation de prouesses d'ingénierie de façon simple et ludique
    Réalisation de prouesses d'ingénierie de façon simple et ludique

Un robot bas coût que l'on pilote avec des lunettes de réalité virtuelle, une intelligence artificielle qui identifie des pièces de rechange par smartphone en quelques secondes et les commande, une application qui montre immédiatement où et comment supprimer le lubrifiant sur une pelle excavatrice, Igus mise pleinement sur la digitalisation en 2024. Et met au point des produits et des services qui réduisent les coûts et sont aussi très simples à utiliser. L'objectif ? Permettre aux clients de trouver le bon produit en plastiques en mouvement de façon simple et ludique et se rapprocher encore de l'objectif de l'entreprise, à savoir « the easiest company to deal with » (devenir la société avec laquelle il est le plus facile de travailler), le tout avec une neutralité carbone et sans déchets plastiques. C’est ce qu’Igus appelle « l’enjoyneering ».

 

Deux stands Igus dédiés au numérique et à la robotique

 

Les innombrables possibilités offertes par un univers parallèle virtuel, les visiteurs du Global Industrie Paris 2024 pourront les découvrir sur les deux stands Igus dédiés au numérique et à la robotique. Ils pourront y chausser des lunettes de réalité virtuelle et pédaler sur « l’Igus bike » dans la réalité virtuelle. Cerise sur le gâteau : les kilomètres parcourus seront reversés au fond de dotation Nausicaà, le centre national de la mer, centre de découverte de l'environnement marin, à Boulogne-sur-Mer. Un lien est donc fait entre la réalité virtuelle et la réalité ; un avant-goût de ce qui sera possible à l'avenir dans l'Iguverse, le métavers Igus.

Journaliste business, technologies de l'information, usine 4.0, véhicules autonomes, santé connectée

Plus d'articles Contact