Rencontre avec Christophe Monnier, responsable des ventes France et Suisse romande d’Aerotech

Aerotech, qui fabrique des systèmes de contrôle de mouvement et de positionnement haute performance, fête cette année ses 50 ans. Christophe Monnier, responsable des ventes France et Suisse romande, nous présente cette entreprise de haute technologie

  • Rencontre avec Christophe Monnier, responsable des ventes France et Suisse romande d’Aerotech
    Rencontre avec Christophe Monnier, responsable des ventes France et Suisse romande d’Aerotech

Quel est le positionnement d’Aerotech en termes de produits et de marchés applicatifs ?
Christophe Monnier : Aerotech, qui a son siège social à Pittsburgh, aux Etats-Unis, vient de fêter ses 50 ans et s'est construit une réputation solide dans le domaine du contrôle de mouvement de très haute précision. Fondée par Stephen J. Botos d’origine Hongroise qui a fui le régime communiste pour s’installer outre-Atlantique, cette PME familiale conçoit et fabrique des commandes d'axes et des systèmes de positionnement jusqu’à l’échelle nanométrique pour des clients des secteurs industriel, scientifique et de la recherche.
Les commandes d'axes et les systèmes de positionnement innovants Aerotech sont utilisés partout où une performance et une productivité élevées sont nécessaires, par exemple pour les dispositifs médicaux (lentilles optiques et implants oculaires), les sciences de la vie, la production de semi-conducteurs et d'écrans plats, la photonique, l'automobile, le stockage de données, le traitement laser, l'aéronautique, ainsi que les systèmes de test et d'inspection jusqu'à l'assemblage. Nous fabriquons quasiment tous les composants des systèmes de positionnement (moteurs, contrôleurs, pièces mécaniques, paliers à air pour diminuer les défauts de positionnement) à l’exception des codeurs et des guidages mécaniques.

Comment a évolué Aerotech et quels sont vos produits phares ?
Christophe Monnier : Le premier système de positionnement fabriqué par Aerotech fut une application électromécanique simple à deux axes, vendue à environ 300 dollars. Aux positionneurs manuels ont très vite succédé les solutions servo-motorisées avec contrôleur. Il en a résulté une forte croissance des ventes pour la fabrication de précision et les bancs d'essais. Aerotech a pu obtenir onze brevets américains et a reçu de nombreux prix.
L'un des produits phares actuels d'Aerotech est le système AGV5D, un scanner laser à 5 axes pour le micro-usinage laser de précision, particulièrement utilisé dans la technologie médicale, la microélectronique et la fabrication de composants automobiles. Citons également la plateforme logicielle Automation1 destinée à la commande de mouvement et de machine de précision. Au-delà des produits standard, Aerotech fournit des solutions personnalisées complétées par une grande expérience des systèmes opérant sous vide ou en salle blanche.

Où sont situées les implantations ?
Christophe Monnier : L’usine est basée à Pittsburgh. Sa superficie, actuellement de 15 000 m2, devrait prochainement doubler. Aerotech dispose également de 5 filiales dont 2 en Europe. Dans les années 1980, les premières filiales ont été créées en Grande-Bretagne et en Allemagne et ont marqué le début de son expansion internationale. Au Royaume-Uni, Aerotech possède un bureau commercial et de maintenance à Ramsdell, à proximité de Basingstoke. La fabrication sur mesure de systèmes de positionnement pour le marché européen s'effectue via la filiale de Fürth, en Allemagne, près de Nuremberg, spécialisée dans l’intégration de systèmes et la métrologie.
La mise en place de filiales à Taiwan, en Chine, ainsi que d'une entreprise commune en Corée a signé la conquête du marché asiatique et, les développements dans la fabrication électronique, la production de semi-conducteurs et d'écrans plats. Les solutions de paliers à air et d'entrainement direct (moteurs linéaires) ont permis d'offrir la très haute précision et le rendement que ces industries demandent.

Quel est le volume d’affaires d’Aerotech ?
Christophe Monnier : Actuellement, Aerotech emploie environ 500 personnes dans le monde. Son chiffre d’affaires, de l’ordre de 120 M$, se répartit pour un tiers en Amérique du nord, un tiers en Europe et un tiers en Asie. Deux ingénieurs s’occupent commercialement du marché français que nous couvrons depuis 1996. Depuis 2010, le distributeur Optoprim, prend en charge les applications ciblées à destination des universités, des instituts gouvernementaux et des centres de recherche, et aussi certaines applications laser grâce à leur expertise.

Alain DieulLa mission de PEI est de fournir à ses lecteurs des informations sur les nouveaux produits et services liés au secteur de l'industrie et qui sont disponibles sur le marché français. 

Pour paraître dans PEI Magazine et/ou sur le site pei-france.com, veuillez envoyer vos communiqués de presse à Alain Dieul.

Pour discuter d'une contribution rédactionnelle ou pour tous renseignements, contacter la rédaction de PEI.

More articles Contact